Le drapeau de l’Arabie saoudite sera hissé demain en tant que seul membre du CCG participant aux Jeux olympiques de Pékin en 2022

RIYAD: Dans une étape importante pour l’Arabie saoudite, le drapeau du pays sera hissé haut vendredi lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques de Pékin 2022, la seule nation du Golfe à participer aux Jeux d’hiver.

« Nous sommes très heureux et fiers de pouvoir participer. Nous sommes le seul pays du CCG à s’être qualifié pour les Jeux olympiques d’hiver », a déclaré Rabab Mahassen, vice-président de la Fédération saoudienne des sports d’hiver, qui a été lancée en 2021 avec le soutien du ministère des Sports. « Le drapeau de l’Arabie saoudite défilera à l’ouverture des Jeux olympiques de Pékin demain, et c’est en soi une énorme victoire pour le Royaume.

« Nous avons sélectionné les athlètes les plus prometteurs et les plus talentueux, puis nous avons créé le programme parfait pour eux », a déclaré Mahassen à Arab News.

En octobre dernier, Fayik Abdi a réussi à marquer le plus de points lors des éliminatoires de la Fédération Internationale Suisse à Genève et a été sélectionné par la SWSF comme athlète pour se qualifier pour les jeux.

Le skieur professionnel saoudien Fayik Abdi. (Fourni)

Abdi sera le seul olympien d’hiver saoudien à y participer et concourra dans la catégorie slalom géant de ski alpin. Le skieur saoudien est arrivé jeudi dans la capitale chinoise en vue de sa participation historique le 13 février.

Deux autres Saoudiens – les skieurs Salman Al-Howaish et Rakan Alireza – ont obtenu suffisamment de points de qualification pour pouvoir concourir à Pékin, mais l’Arabie saoudite n’a obtenu qu’une seule place aux jeux.

En mai 2021, la SWSF a ​​lancé une campagne nationale à la recherche de skieurs et de snowboardeurs saoudiens sérieux qui pourraient représenter leur nation aux jeux et ont été inondées de réponses, selon Mahassen.

Impressionnée par le niveau de compétence des Saoudiens dans différentes disciplines alpines, la fédération a restreint sa recherche en se concentrant sur ceux qui s’étaient déjà entraînés avec un club ou un entraîneur et possédaient des capacités athlétiques, du talent, de la vitesse, de la puissance et le désir de repousser leurs limites.

Mahassen, elle-même skieuse de longue date, a travaillé en étroite collaboration avec Ahmad Al-Tabbaa, le président de la SWSF, sur la stratégie, le développement et la communication afin de développer le programme pour les athlètes saoudiens.

« Nous avons créé un programme d’entraînement spécial pour nos athlètes en Europe avec l’aide d’une société internationale appelée International Racers et de notre conseil consultatif », a-t-elle déclaré. « Nous sommes très fiers de nos athlètes, et ce n’est que le début, nous prévoyons d’atteindre 20 à 30 athlètes sur les circuits mondiaux d’ici 2026. »

L’un des principaux défis auxquels la fédération était confrontée était de fournir un terrain naturel ou aménagé par l’homme. En tant que nation de sports d’hiver non traditionnels, la SWSF a ​​envoyé ses athlètes en Autriche, en Italie, en Suisse et en France pour des camps d’entraînement afin d’atteindre une condition optimale pour les Jeux olympiques.

« Nous avons suivi la neige », a déclaré Mahassen.

La SWSF compte 17 sports sous son égide. Pour cette année, a déclaré Mahassen à Arab News, se concentrer sur les sports de neige comme le ski avait plus de sens pour les programmes qu’ils pouvaient organiser rapidement.

La fédération a également mis en place un programme de bourses permettant aux athlètes d’hiver de s’entraîner en France pour développer leurs compétences dans leurs sports respectifs.

Selon le vice-président, la fédération prévoit de lancer d’autres programmes à l’avenir qui encourageront les jeunes athlètes saoudiens qui souhaitent atteindre de nouveaux sommets dans leur sport, tandis qu’une société soutenue par le PIF appelée Seven prévoit d’ouvrir de grandes stations de ski couvertes à Djeddah, Dammam et Riyad.

READ  Notre-Dame se relève | National géographique