Un mois après le franc succès sanitaire du Tour de France, le Giro prend un virage désastreux. Après l’abandon de Simon Yates La semaine dernière sur un test positif, son équipe Mitchelton-Scott a décidé ce matin de se retirer du Tour d’Italie. Équipe italienne annoncés sur leur site Web que quatre membres de son personnel avaient également été testés positifs. Si le protocole sanitaire établi par les organisateurs n’a pas contraint Mitchelton-Scott à quitter la course, contrairement au Tour de France, où deux membres infectés d’une même équipe ont provoqué le retrait, les dirigeants eux-mêmes ont pris le relais. décision de quitter la compétition.

En tant que responsabilité sociale de nos pilotes et de notre personnel, du peloton et de l’organisation de la course, nous avons pris la décision claire de nous retirer du Giro “, a déclaré Brent Copeland, directeur général de Mitchelton-Scott. “Heureusement, les personnes touchées restent asymptomatiques ou présentent des symptômes légers, mais en tant qu’organisation, la santé de tous nos coureurs et de notre personnel est notre priorité.. “

Les tests PCR effectués le jour de repos de lundi ont révélé un total de huit cas positifs. Les quatre collaborateurs de Mitchelton-Scott, donc, mais aussi un collaborateur d’AG2R La Mondiale et d’Ineos Grenadiers. Surtout, deux coureurs sont infectés dont l’un des favoris du Jumbo-Visma, Steven Kruijswijk, qui abandonne également la course. “Nous, dans l’équipe, prenons de nombreuses mesures pour éviter la contamination. Je me sens en forme. Je ne peux pas croire que je l’ai. C’est une grande déception d’entendre cette nouvelle“dit le néerlandais sur le site Web de votre équipe. Steven Kruijswijk était en 11e position au classement général, à 1’24 ” derrière le maillot Joao Almeida.

Steven Kruijswijk est le deuxième favori du Giro à quitter la course après Simon Yates la semaine dernière. Le deuxième pilote infecté du peloton porte le maillot Sunweb, il est le sprinter Michael Matthews. Son équipe a annoncé ce matin qu’elle ne lancerait pas l’étape. Matthews a été mis en quarantaine.

L’ombre d’un Giro qui n’a pu atteindre son dernier tour moins de deux heures avant le départ de la dixième étape prévue mardi. Dans son protocole, le Tour d’Italie ne peut pas prendre fin pour deux raisons: pour un nombre incontrôlable de cas positifs ou pour une décision du gouvernement italien.


à voir aussi




Spin: Testé positif pour Covid-19, Simon Yates (Mitchelton-Scott) exclu



READ  Corinne Deacon après Serbie-France: "Nous manquions d'automatismes" - Foot - Bleues