Le suspense dans lequel les employés de L’équipe depuis la fin de l’été, jeudi 29 octobre dans l’après-midi. En effet, à l’issue d’un CSE régulier, les représentants du personnel ont reçu des documents les informant “Plan d’épargne et plan de relance” considéré par la direction du groupe (L’équipe, L’équipe du magazine, la chaîne L’Equipe, L’Equipe.fr, Magazine de vélo, France Football, Sport et style, Propriétés du Groupe Amaury).

Au total, plus de 60 emplois devraient disparaître: 56 dans le cadre d’un PSE impliquant la SAS L’Equipe (société par actions simplifiée, dont la chaîne est exclue), avec 365 équivalents temps plein, auxquels ajoutez les 8 ou 9 publications mensuelles gratuites Sport et style, inclus dans une autre personne morale, dont la destination est scellée. Dans le même temps, 12 publications éditoriales devraient être créées, “Pour accélérer la croissance de notre base d’abonnés payants”Jean-Louis Pelé, le directeur général, a déclaré dans un mail envoyé aux équipes en début d’après-midi.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Dans “L’Equipe”, le dialogue social est au point mort

Le scénario avait commencé à émerger fin juillet, lorsque les élus ont rejeté le projet de convention collective de performance proposé par la direction. La grande majorité des employés a refusé de subir ce que certains ont décrit comme “Chantage ouvrier” : un remboursement de la plupart de leurs journées RTT et la réduction conséquente de leur salaire, contre la promesse qu’il n’y aurait pas de licenciements. La direction du groupe a immédiatement esquissé les grandes lignes de son «plan B»: “Redimensionner ou arrêter les activités déficitaires”, “Optimisation des organisations”etc.

READ  Transports publics en Ile-de-France: sur iPhone, rechargez Navigo avant la fin de l'année, achetez en 2021

“Urgence absolue”

Pour le moment, en plus de la disparition de Sport et styleIl semble que l’hebdomadaire (qui est devenu bimensuel avec la fermeture) France Football devient, à son tour, un mensuel gratuit, distribué avec L’équipe Oui L’équipe du magazine la fin de semaine. En général, le montant des économies attendues s’élève à 5,5 millions d’euros, précise l’intersindicale (SNJ, SNJ-CGT, UFICT-CGT, SGLCE-CGT).

Ces annonces coïncidant avec la nouvelle fermeture, les élus ont demandé un retard dans la mise en œuvre de ce plan. En vain. «Lors du CSE, Jean-Louis Pelé a évoqué une situation deurgence absolue»explique un élu. Dans sa communication interne, le PDG écrit: «La situation et les projections économiques sont plus dégradées que celles présentées au printemps dernier (…). Début septembre, et malgré la forte actualité sportive qui devrait profiter au quotidien L’équipe, leur nombre de ventes a baissé de 20% par rapport à 2019 ». Le leader planifie «Un déficit croissant et structurel de la SAS L’Equipe: de 6 millions d’euros de pertes d’ici 2021 à 10 en 2024».

Vous avez 37,12% de cet article à lire. Le reste est réservé aux abonnés.