EAST LANSING, Michigan (WLNS) – Il y a beaucoup de déplacements à faire lorsqu’il s’agit d’être un athlète universitaire. Pour l’équipe de floorball en fauteuil roulant de l’État du Michigan, vous vous préparez pour l’expérience de voyage ultime.

Les Spartans sont prêts à participer au Swiss Wheely Open en Suisse. Le tournoi comprend sept équipes de six pays, et MSU sera la seule des États-Unis.

À l’exception des combats, le Floorball est similaire au hockey dans la façon dont il est joué.

« Le même nombre de joueurs, il faut aussi ajouter un gardien, on utilise des bâtons de hockey. Il y a quelques règles différentes, mais cela (le hockey) est probablement le sport le plus proche », a déclaré le capitaine de la MSU et instructeur de kinésiologie Piotr Pasik.

MSU part pour la Suisse mardi et jouera trois matchs jeudi, trois matchs vendredi et deux matchs samedi.

« Tout le monde veut jouer à l’université. C’est formidable de représenter non seulement l’État du Michigan, mais aussi les États-Unis. Je ne pensais pas avoir cette chance, encore moins Floorball. C’est une très belle opportunité », a déclaré le défenseur junior de la MSU, Liam Darr.

L’opportunité de représenter l’université et le pays ne sera pas la première fois que les Sparatans le feront. En 2019, ils se sont également rendus aux Pays-Bas pour participer au Floorball.

« Nous nous sommes impliqués dans celui-ci parce que les équipes que nous avons rencontrées là-bas en 2019, les équipes nationales organisent leurs propres tournois dans leurs pays respectifs, ils nous ont invités », a déclaré Pasik.

READ  La Suisse remporte une victoire historique dans la première épreuve de ski de fond en équipes mixtes

Darr a déclaré : « J’ai sauté sur l’occasion, car qui peut aller en Suisse pour jouer au hockey en fauteuil roulant? Pas beaucoup de gens. »

Ce qui a également rendu le voyage possible, c’est le soutien et les parrainages de l’État du Michigan au sein de la communauté qui ont aidé à couvrir certaines des dépenses.

« Les étudiants handicapés peuvent profiter des sports de compétition comme ils ne pouvaient pas le faire auparavant, tout comme les étudiants non handicapés peuvent représenter l’université. Ce qui est formidable en termes de diversité, d’équité et d’inclusion », a déclaré Pasik.