L’enseigne de prêt-à-porter féminin Naf Naf, connue pour son style chic et décontracté, a récemment été placée en redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Bobigny. Cette décision a été prise en raison de l’endettement de l’entreprise, qui a été aggravé par la crise du Covid-19.

La crise sanitaire a en effet entraîné une baisse significative des ventes, ce qui a eu un impact majeur sur la trésorerie de Naf Naf. De plus, l’entreprise avait accumulé des arriérés de loyers suite à la fermeture forcée de ses boutiques pendant le confinement.

Cette situation préoccupante inquiète également les salariés de l’enseigne, car la fermeture de certains magasins est envisagée. Environ une vingtaine d’établissements pourraient être touchés, ce qui représente un véritable coup dur pour les employés.

Cependant, le groupe SY, propriétaire de Naf Naf, s’est engagé à redresser la situation et à remettre l’entreprise sur pied dans les prochains mois. Il bénéficie d’une période d’observation de six mois renouvelable pour prendre les mesures nécessaires afin de renflouer les caisses et assurer la pérennité de l’enseigne.

Il convient de souligner que Naf Naf a déjà connu des difficultés financières par le passé. En 2020, l’entreprise avait été placée en redressement judiciaire avant d’être reprise par le groupe SY. Malheureusement, les événements récents, tels que les manifestations des “gilets jaunes”, la guerre en Ukraine et la concurrence étrangère, ont également contribué à fragiliser l’entreprise.

Le secteur du prêt-à-porter en France est actuellement confronté à une crise majeure. Plusieurs marques ont été contraintes de se liquidasser ou sont en redressement judiciaire, tandis que d’autres ont réduit leurs effectifs et fermé des magasins. La concurrence accrue des enseignes étrangères et l’évolution des habitudes de consommation ont également pesé sur l’ensemble du secteur.

READ  Cosmo Sonic: pourquoi le yo-yo des tarifs de TGV ne fait que commencer

Dans ce contexte difficile, Naf Naf espère pouvoir se redresser et retrouver une stabilité financière dans les mois à venir. Les prochains mois seront cruciaux pour l’enseigne, qui devra prendre des mesures audacieuses et innovantes pour s’adapter à un marché en évolution constante.