Une violation de la loi HIPAA sur le lieu de travail peut être définie comme une situation dans laquelle les informations personnelles sur la santé d’un individu sont falsifiées ou consultées sans autorisation. Cela peut se produire lorsqu’un employé ne prend pas les précautions adéquates pour protéger vos informations de santé, lorsqu’un tiers accède de manière inappropriée aux données ou lorsqu’une organisation ne met pas en œuvre les mesures de sécurité adéquates. Selon les bases de la loi HIPAA, les employeurs doivent prendre des mesures pour protéger les renseignements personnels sur la santé de leurs employés, et les contrevenants s’exposent à de lourdes sanctions. Si vous craignez que votre employeur ait violé les protections HIPAA, n’hésitez pas à demander de l’aide. Un avocat expérimenté peut évaluer la situation et vous aider à prendre des mesures pour protéger vos droits.

Indépendamment de la cause, toute violation HIPAA peut avoir de graves conséquences pour la personne impliquée. Par exemple, si les informations médicales d’un employé sont compromises, il peut être exposé à un vol d’identité et à d’autres escroqueries. Si votre employeur découvre la violation, vous pourriez faire face à des sanctions légales pour ne pas avoir pris les mesures adéquates pour protéger les données de vos employés. Ainsi, quelles que soient les informations que vous manipulez au quotidien, de votre salaire à vos médicaments sur ordonnance, assurez-vous de prendre toutes les précautions nécessaires pour les protéger des regards indiscrets et des acteurs malveillants. Et si jamais vous voyez des violations potentielles de la loi HIPAA sur votre lieu de travail, n’hésitez pas à demander de l’aide. Selon les bases de la loi HIPAA, une violation HIPAA peut avoir de graves conséquences pour la personne impliquée. Certaines violations HIPAA peuvent inclure :

1. Partage d’informations de santé protégées sans l’autorisation du patient :

Une violation de la loi HIPAA sur le lieu de travail peut se produire lorsqu’une personne partage des informations de santé protégées (PHI) sans l’autorisation du patient. Cela inclut l’accès, la divulgation, la copie ou l’utilisation non autorisés des PHI. Des violations peuvent également se produire lorsqu’une personne ne respecte pas les normes HIPAA pour protéger les PHI. Lorsqu’une organisation enfreint la loi HIPAA, elle peut être passible de sanctions importantes, notamment des amendes et/ou l’interdiction de participer aux programmes fédéraux de soins de santé. Dans certains cas, les personnes impliquées dans l’organisation peuvent également être personnellement responsables des dommages subis à la suite de la violation. Par conséquent, il est important que les organisations prennent au sérieux leur responsabilité de protéger les PHI et se conforment à toutes les exigences de la HIPAA.

READ  Delta Variant craint une forte baisse des actions à Londres et en Europe | Marchés boursiers

2. Défaut de maintenir la confidentialité des informations de santé protégées :

Le défaut d’une personne de protéger vos informations de santé contre tout accès, divulgation ou utilisation non autorisés dans un environnement de travail peut constituer une violation de la loi HIPAA. Ce type de violation pourrait avoir de graves conséquences pour le travailleur, y compris d’éventuelles amendes et/ou des accusations criminelles. Pour s’assurer que vos informations médicales restent confidentielles, les employés doivent prendre des mesures telles que protéger vos fichiers par mot de passe et ne pas partager d’informations confidentielles avec des personnes non autorisées. En vertu des principes fondamentaux de la HIPAA, les organisations ne peuvent pas exiger des employés qu’ils révèlent leurs mots de passe pour accéder à leurs informations de santé.

3. Manipulation des informations de santé protégées :

Une autre violation de la loi HIPAA peut se produire lorsqu’une personne au travail modifie, détruit ou altère des informations de santé protégées. Cela inclut la falsification des dossiers sans le consentement du patient, l’accès non autorisé aux RPS et l’étiquetage erroné des RPS en tant qu’informations ne concernant pas le patient. Les violations peuvent entraîner de lourdes amendes de la part du ministère américain de la Santé, ainsi que des peines de prison. Une autre violation potentielle de la loi HIPAA se produit si une personne modifie vos informations de santé de quelque manière que ce soit. Cela peut inclure la modification ou la suppression d’informations ou la modification de données de quelque manière que ce soit. Si un employé soupçonne que ses informations médicales ont été falsifiées, il doit immédiatement signaler l’incident à son superviseur.

4. Non-respect des règles de sécurité des informations de paiement et de santé :

L’une des principales dispositions de l’HIPAA est que les prestataires de soins de santé doivent se conformer aux normes de paiement et de sécurité lors de la gestion des RPS. Cela signifie s’assurer que toutes les transmissions de données électroniques sont cryptées, que tous les enregistrements sont correctement protégés contre tout accès non autorisé et que tous les paiements sont effectués via des canaux sécurisés. Si un employeur ne respecte pas ces normes, le HHS pourrait lui infliger une amende ou faire face à d’autres sanctions, telles que la suspension ou la résiliation de sa relation avec le fournisseur de soins de santé.

READ  Rappel de centaines de lots de sacs à salade vendus à Auchan, Intermarché, Système U, Leclerc, Carrefour et la Grande Épicerie de Paris en raison du risque de contamination aux salmonelles

5. Ne pas avoir de système électronique sécurisé capable de gérer les PHI :

HIPAA exige que tous les prestataires de soins de santé maintiennent un système électronique sécurisé capable de gérer les PHI. Ce système doit être en mesure de protéger la confidentialité des informations sur les patients et d’empêcher tout accès non autorisé. Si votre organisation ne dispose pas d’un système électronique sécurisé de RPS, vous risquez d’enfreindre HIPAA. En d’autres termes, le système n’est pas suffisamment protégé contre l’accès, l’utilisation ou la divulgation non autorisés. Si un employé apprend que ses RPS sont mal gérés par ce type de violation, il peut se sentir préoccupé par sa vie privée et ressentir une détresse émotionnelle en conséquence.

6. Ne pas former correctement les employés sur HIPAA et ses réglementations :

Il existe un certain nombre de violations de la loi HIPAA sur le lieu de travail qui peuvent entraîner des poursuites judiciaires. L’une des violations les plus courantes de la loi HIPAA est de ne pas former correctement les employés sur la manière de se conformer à la loi. Cela peut entraîner des violations de données et d’autres problèmes susceptibles de nuire à la réputation d’une organisation. Les employés doivent être conscients de leurs droits et obligations en vertu de la loi HIPAA et doivent recevoir une formation sur la manière de protéger correctement les informations personnelles. Si une organisation ne respecte pas ces précautions, elle s’expose à de lourdes sanctions. Si un employé enfreint les réglementations HIPAA sans formation adéquate, l’organisation pourrait être tenue responsable des dommages. C’est pourquoi il est important pour les organisations de s’assurer que leurs employés sont à jour sur toutes les dernières exigences de conformité HIPAA.

7. Défaut de signaler tout accès non autorisé aux RPS :

Si vous apprenez que quelqu’un a un accès non autorisé à vos renseignements personnels sur la santé (RPS), vous avez l’obligation légale de signaler cet incident au responsable de la sécurité des RPS de votre organisation. C’est ce qu’on appelle « signaler une violation de la loi HIPAA ». Le défaut de signaler un accès non autorisé constituera une autre violation pour laquelle vous pourriez être tenu responsable des dommages résultant d’un accès non autorisé. Le signalement d’une violation de la loi HIPAA est important non seulement parce qu’il aide à protéger vos PHI, mais aussi parce qu’il peut aider à punir les responsables de la violation. Le défaut de signaler un accès non autorisé peut entraîner des mesures disciplinaires pouvant aller jusqu’au licenciement. Par conséquent, si vous avez connaissance d’un accès non autorisé à vos PHI, assurez-vous de le signaler immédiatement.

READ  Un diplomate russe s'engage à continuer de lutter contre la politisation des Jeux Olympiques - Sport

8. Appareils perdus ou volés :

Une violation courante de la loi HIPAA sur le lieu de travail est la perte ou le vol d’appareils. Cela peut inclure n’importe quoi, des ordinateurs portables aux smartphones en passant par les tablettes. Si un appareil est perdu ou volé, cela peut sérieusement affecter la productivité du travail de la personne qui le possède et peut même compromettre des informations. Pour que les entreprises minimisent le risque de violation de la loi HIPAA, elles doivent prendre des mesures pour s’assurer que les appareils sont correctement sécurisés et que les employés sont conscients de leur responsabilité de protéger leurs appareils. Si vous pensez qu’un appareil a été perdu ou volé, vous devez prendre des mesures pour vous assurer que vos données sont sécurisées. Vous voudrez peut-être envisager de déposer un rapport de police, de verrouiller votre appareil avec un mot de passe et de surveiller votre compte pour toute activité suspecte. Selon les principes de base de l’HIPAA, si vous pensez que la vie privée de votre patient a été violée à la suite d’un appareil perdu ou volé, vous avez le droit de déposer une plainte auprès de votre employeur.

Dernières pensées:

Lorsqu’il s’agit de se conformer à la loi HIPAA (Health Insurance Portability and Accountability Act), les employeurs doivent être conscients d’une variété de violations HIPAA qui peuvent survenir sur le lieu de travail. Bien que ces violations puissent être graves, elles peuvent souvent être corrigées sans aucune répercussion juridique. Cependant, s’il s’avère qu’un employeur a enfreint la loi HIPAA, il pourrait être passible d’amendes et d’autres sanctions. Par conséquent, il est important que les employeurs prennent des mesures proactives pour assurer la conformité aux réglementations HIPAA.

En suivant les réglementations HIPAA, vous pouvez protéger vos employés et vous assurer qu’ils sont en sécurité lorsqu’ils travaillent sur le lieu de travail. Assurez-vous de garder une trace de toutes les violations HIPAA que vos employés peuvent commettre. Selon les principes de base de la HIPAA, vous avez le droit de déposer une plainte contre une organisation si vous pensez que votre vie privée en tant que patient a été violée sur le lieu de travail.