Le géant du rugby Emmanuel Meafou est prêt à tourner le dos aux Wallabies et à prêter allégeance à la France après avoir été ignoré par les équipes australiennes de Super Rugby.

D’une hauteur de 203 cm et d’un poids gargantuesque de 145 kilogrammes, l’écluse s’est fait une place auprès de la centrale électrique française Toulouse.

Débutant sa carrière sportive en jouant dans la ligue de rugby à Ipswich et Brisbane, Meafou faisait partie de l’académie Melbourne Rebels mais ne s’est jamais vu proposer un contrat à temps plein.

Il était également l’un des cinq athlètes choisis dans le cadre du programme International Player Pathway de la NFL et a obtenu une place à l’académie internationale IMG en Floride, prêt à devenir un joueur de ligne défensive.

Mais son premier amour était le rugby et il s’est éloigné de potentiellement des millions pour rejoindre Toulouse en 2019.

Aujourd’hui âgée de 23 ans, Meafou a le sentiment que son pays d’adoption est là où se trouve son avenir.

« Je veux jouer pour la France », a déclaré Meafou au podcast Le French Rugby.

« La France est définitivement sur mon radar et il y a eu une petite discussion à ce sujet et je travaille pour obtenir mon passeport. »

« Je suis ici depuis plus de trois ans, donc j’aimerais vraiment jouer pour la France. »

L’arrière des Rebels et des Wallabies, Rob Leota, a rencontré Meafou à l’adolescence et a déclaré qu’il était un immense talent.

« J’ai joué les moins de 20 ans avec Manny pour Victoria et aussi contre lui au lycée quand il jouait pour le Queensland », a déclaré Leota à l’AAP.

READ  Feux éteints: les collectifs de parkour français luttent contre la pollution, signe pour stocker | Paris

« Je me suis un peu lié avec lui et nous sommes restés en contact et il s’en sort de manière incroyable. »

Leota a déclaré qu’il était regrettable qu’il y ait eu beaucoup de concurrence pour le poste de Meafou lorsqu’il était à Melbourne.

« C’était assez difficile et nous étions très jeunes et essayions de trouver notre propre chemin et il a vu sa chance en France et il l’a saisie », a déclaré Leota.

« Ce serait formidable si Manny revenait et il serait un grand atout, mais la France serait très chanceuse de l’avoir car il l’a tué là-bas. »

Au début de l’année dernière, Leota a signé une lettre d’intention pour accepter un gros contrat pour jouer pour le club français de Pau, et a contacté Meafou à propos du déménagement.

Mais le flanker de 25 ans a choisi d’accepter une offre révisée de Rugby Australia et des Rebels et a fini par faire ses débuts avec les Wallabies, disputant quatre tests.

« Ce fut une excellente année pour moi et une grande partie était inattendue, ce qui, je pense, était pour le mieux », a déclaré Leota.