Publié le:

Washington (AFP) – Le vaisseau spatial Orion de la NASA a été placé en orbite lunaire vendredi, ont indiqué des responsables, alors que la mission longtemps retardée vers la lune progressait avec succès.

Un peu plus d’une semaine après le décollage du vaisseau spatial lié à la Lune depuis la Floride, les contrôleurs de vol « ont réussi une mise sous tension pour insérer Orion sur une orbite rétrograde lointaine », a indiqué l’agence spatiale américaine sur son site Internet.

Le vaisseau spatial transportera des astronautes sur la Lune dans les années à venir, le premier à poser le pied sur sa surface depuis la dernière mission Apollo en 1972.

Ce premier vol d’essai, sans équipage à bord, vise à assurer la sécurité du véhicule.

« L’orbite est éloignée dans le sens où Orion volera à environ 40 000 miles au-dessus de la Lune », a déclaré la NASA.

En orbite lunaire, les contrôleurs de vol surveilleront les systèmes clés et effectueront des vérifications dans l’environnement de l’espace lointain, a indiqué l’agence.

Il faudra environ une semaine à Orion pour effectuer une demi-orbite autour de la Lune. Il quittera ensuite l’orbite pour le voyage de retour, selon la NASA.

Samedi, le vaisseau spatial devrait parcourir jusqu’à 40 000 miles au-delà de la Lune, un record pour une capsule habitable. Le record actuel est détenu par le vaisseau spatial Apollo 13 à 248 655 miles (400 171 km) de la Terre.

Il entamera ensuite le voyage de retour vers la Terre, avec un atterrissage dans l’océan Pacifique prévu le 11 décembre, après un peu plus de 25 jours de vol.

READ  Osiris-Rex de la NASA sur le point d'atterrir sur l'astéroïde Bennu: voici ce qui va se passer

Le succès de cette mission déterminera l’avenir de la mission Artemis 2, qui emmènera les astronautes autour de la Lune sans y atterrir, puis Artemis 3, qui marquera à terme le retour des humains sur la surface lunaire.

Ces missions sont prévues pour 2024 et 2025, respectivement.