Une étude française a accusé le système de licences d’Emmanuel Macron d’avoir provoqué une « épidémie de paresse ».

L’Institut français d’opinion publique (Ifop) a déclaré que 37% des Français sont moins motivés à travailler qu’avant la pandémie.

Soixante pour cent des personnes ont déclaré que le travail était important pour elles en 1990, mais plus de 32 ans et une pandémie mondiale plus tard, ce chiffre est tombé à seulement 21 %.

Le régime de licences en France peut être en partie responsable des nouveaux chiffres, étant l’un des programmes les plus généreux d’Europe.

L’étude affirme que les politiques de congé ont conduit à une « épidémie d’épuisement professionnel et de paresse », comme le rapporte le Le télégraphe du jour.

En mai 2022, France il y avait environ 250 000 postes vacants dans les restaurants et les cafés, les entreprises accusant le programme de congé de permettre aux gens de rester à la maison tout en travaillant. La France a payé entre 70 et 100 % des salaires des personnes en congé pendant la pandémie. Le Royaume-Uni, en comparaison, a payé 80 %.

La ministre de l’Emploi du pays, Muriel Pénicaud, avait alors déclaré que ce dispositif serait remplacé par un « régime d’activité partielle de longue durée » qui « durerait probablement un ou deux ans ».

La France a également mis en place un régime temporaire d’aide à l’emploi pendant la crise, dans lequel l’État finançait les salaires des personnes incapables de travailler.

READ  Albian Ajeti affronte le héros celtique Ramon Vega suite aux critiques de la Suisse alors que l'attaquant répond "qui est-ce?"

En 2000, la France a introduit la semaine de travail de 35 heures, faisant des heures supplémentaires strictement des heures supplémentaires.

Le pays consacre également 59% de son budget au système de prestations, ce qui en fait l’un des plus généreux du secteur social.

Malgré les dernières découvertes, des études ont également montré que les travailleurs français sont plus productifs que les travailleurs britanniques.

Une comparaison internationale de l’Office for National Statistics publiée plus tôt cette année a révélé que la France était entre 9 et 28% plus productive que le Royaume-Uni.