Le sud-ouest de la France a été frappé par de fortes inondations lundi après des jours de pluies torrentielles, et plusieurs autres régions, dont l’est de Paris, étaient en état d’alerte aux inondations avant une vague de froid attendue plus tard cette semaine. La pire inondation a eu lieu à Saintes, à 115 km au nord de Bordeaux, où la Charente se situait à un niveau presque record de 6,20 mètres (20 pieds). Les eaux étaient à hauteur de taille dans plusieurs rues et jusqu’aux genoux dans une grande partie de la ville.

Des centaines de personnes ont été évacuées lorsque l’eau s’infiltrant dans les sous-sols a coupé l’électricité. Les autorités locales ont placé des poutres dans des blocs de béton afin que les résidents puissent marcher des maisons inondées vers le continent. «Nous savions que c’était dans une zone inondable, mais pas que la zone pouvait être inondée à ce point, sinon nous n’aurions jamais pris cet étage», a déclaré Cyril Cheransac, un habitant de Saintes, qui a dû quitter l’appartement où il a vécu. pour moins. un ans.

Le chef des pompiers Pascal Leprince a déclaré que ses services avaient évacué environ 400 personnes à Saintes et estimé que jusqu’à 800 personnes avaient quitté leur domicile par leurs propres moyens. Au sud-est de Bordeaux, où la Garonne a inondé la semaine dernière de vastes étendues entre Marmande et La Reole, les crues ont reculé, mais les eaux de la Charente ne devraient pas tomber avant mercredi.

“Nous sommes à un niveau maximum maintenant. Nous prévoyons que les niveaux d’eau augmenteront un peu plus dans les prochains jours et diminueront à partir du milieu de la semaine”, a déclaré une porte-parole de la Charente-Maritime. La ville de Cognac, centre de production d’eau-de-vie sur la Charente, a également vu plusieurs rues inondées.

READ  Un précurseur vieux de 1000 ans de l'acier inoxydable découvert en Iran, des archéologues surprenants

ALERTE INONDATION Le service météorologique de France a mis en alerte sept départements ce lundi, dont la Charente-Maritime, deux zones le long de la Loire, la Somme et l’Oise dans le nord de la France et la région Seine et Marne à l’est de Paris.

À Paris, certaines parties des jetées de la Seine ont été inaccessibles pendant des jours après la rupture de la rivière, mais les niveaux d’eau, à 4,35 mètres lundi matin, sont restés bien en dessous des récents sommets de 5,88 mètres observés en janvier 2018 et de 6,10 mètres en juin. . 2016. Le long de la Marne, qui se jette dans la Seine à l’extrémité est de la capitale, la rivière a débordé à plusieurs endroits, notamment Conde-Sainte-Libaire et Esbly, où plusieurs rues ont été inondées.

(Cette histoire n’a pas été modifiée par le personnel de Devdiscourse et est automatiquement générée à partir d’un flux syndiqué.)