Publié le:

Plus d’une centaine d’athlètes d’élite ont signé une lettre ouverte de soutien aux journalistes du quotidien sportif français L’Equipe, qui a cessé de paraître en raison d’une grève, qui entre désormais dans sa deuxième semaine.

Les journalistes sont en grève contre un plan visant à supprimer 50 des 350 emplois du groupe, qui comprend L’équipe, son hebdomadaire, Velo News et France Football, qui passera d’une publication hebdomadaire à une publication mensuelle.

Le groupe indique qu’il anticipe des pertes de six millions d’euros en 2021 et que son plan permettrait d’économiser cinq millions d’euros.

La grève fait suite à une année désastreuse pour les sports et les médias sportifs alors que le coronavirus s’éternise, empêchant les équipes du terrain et les spectateurs de se rendre dans les stades.

“Ces derniers mois, nous avons réalisé à quel point le sport est essentiel dans notre vie quotidienne. Au cours de la semaine dernière, nous avons également réalisé que le sport était absent de L’Equipe”, a déclaré le ministre français des Sports. Roxana Maracineanu, un ancien médaillé olympique, a tweeté vendredi.

“Revenez bientôt, faites-nous l’expérience du sport, de tous les sports, encore une fois, et continuez à nous faire rapport, à me rapporter”, ont écrit les 180 athlètes dans une lettre publiée vendredi.

“Revenez bientôt”, a écrit Nouvelle République sur son compte Twitter, avec un lien vers la lettre.

Le groupe comprenait une variété de stars internationales, certaines actives, certaines à la retraite, y compris le centre NBA Rudy Gobert, les médaillés d’or olympiques Marie-Jose Perec et Renaud Lavillenie, le vainqueur de Roland Garros Yannick Noah, ancien président de la Le capitaine de l’UEFA et de France Michel Platini et le champion de Formule 1 Alain Prost, l’ancien champion du Tour de France Greg Lemond et le centre brésilien Dante.

READ  Un diamant rose exceptionnel de Russie vendu 22,5 millions d'euros

“Depuis des années, nous nous côtoyons, nous parlons à côté des champs, des routes, des piscines, des gymnases, des pistes”, indique la lettre.

“Des années à échanger des idées et parfois même à se disputer à leur sujet.”

Dans le triomphe et la défaite

«En accompagnant mes premiers pas, mes victoires, mes médailles, vous avez été le lien avec mes followers, des millions d’athlètes. Vous n’avez pas caché mes défaites, ni mes doutes ».

Le joueur de tennis français vétéran Nicolas Mahut a fait écho aux sentiments sur Twitter en écrivant: “Combien de fois ai-je coupé les interviews de mon idole Pete Sampras de L’Equipe et les ai collées sur le mur de ma chambre à Poitiers pour que je puisse dormir à côté d’eux. ? et me motiver. “

(avec l’AFP)