Les Mouvement de la gastronomie sociale (SGM) ramènera votre le sommet mondial de cette année. L’événement de trois jours, du 15 au 17 octobre, coïncidera avec Journée mondiale de l’alimentation. Cependant, pour l’ONG, la journée internationalement reconnue est rendue plus significative par son réseau de partenaires et le travail qu’ils font pour générer un impact social à travers l’alimentation tout au long de l’année.

« La Journée mondiale de l’alimentation ne devrait pas être célébrée ce jour-là. Ce n’est pas que nous devons nourrir les gens pour une seule journée », explique Janet Gavidia, responsable des projets spéciaux de SGM. « Toutes les organisations locales avec lesquelles nous travaillons le font tous les jours de l’année et c’est le moment pour nous de le montrer à la communauté collective. »

SGM, basée à Zurich, en Suisse, a été lancée en 2017 avec la vision de connecter et de renforcer « les communautés de gastronomie sociale du monde entier œuvrant pour un avenir équitable, une société inclusive et une planète saine », selon son site Internet. . Depuis sa création, les membres de l’ONG ont augmenté pour inclure plus de 180 chefs, organisations de base, agriculteurs, universitaires, militants et entrepreneurs sociaux dans plus de 60 pays.

« Nous pensons que la nourriture offre une solution aux défis les plus pressants et les plus pressants de notre temps : environnementaux, sociaux et politiques », a déclaré Nicola Gryczka, orchestrateur de SGM, dans un communiqué de presse. « C’est un langage universel, le grand rassembleur et la clé pour co-créer un avenir plus équitable, inclusif et durable. »

Le prochain événement se veut un rassemblement de gastronomes et d’acteurs locaux du monde entier échangeant dialogue et connaissances et prenant des mesures locales, le tout dans le but commun de transformer les systèmes alimentaires à l’échelle régionale et mondiale. Le sommet de cette année est soutenu par le partenaire commercial permanent Griffith Foods et marque la deuxième année que SGM a déplacé l’événement vers une plate-forme en ligne. Ces dernières années, le Sommet SGM s’est tenu physiquement à Miami, Rio de Janeiro, Santiago, Chili et Malmö, Suède.

L’agenda du Sommet se compose de la Série Universelle : trois activités principales réparties sur trois jours. L’événement d’ouverture, la table universelle, comportera une discussion virtuelle axée sur le changement des systèmes et l’alimentation avec un panel d’invités spéciaux de divers secteurs. La gamme comprend :

  • Charles McNeill, conseiller principal sur les forêts et le climat au Programme des Nations Unies pour l’environnement, États-Unis.
  • Michelle Grogg, vice-présidente de la responsabilité d’entreprise et du développement durable pour Cargill, États-Unis.
  • Carina Nilsson, maire de Malmö, Suède
  • Mariana Vasconcelos, PDG et fondatrice d’AgroSmart au Brésil
  • Tulsi Giri, entrepreneur social et co-créateur de Food Networks au Népal
  • Maureen Muketha, jeune militante et fondatrice de Tule Vyema au Kenya
  • Mauricio Rodas, ancien maire de Quito, Équateur

Le 17 octobre, une autre partie de la série universelle, la cuisine universelle, présentera des ateliers en ligne axés sur une variété de sujets, notamment la biodiversité et la régénération culturelle, animés par des chefs émergents et des talents culinaires de renommée mondiale tels que Conor Spacey, le directeur de FoodSpace Ireland, et Charles Michel, éducateur culinaire et activiste vu sur Netflix
NFLX
La table finale.

Parallèlement aux événements virtuels qui auront lieu ce week-end, SGM ramènera également sa campagne Universal Plate dans le but de servir un million de repas dans le monde au cours de son sommet. Selon Gavidia, la campagne Universal Plate de l’année dernière a impliqué 15 pays ; Il y avait 33 pays participants cette année au 8 octobre.

L’inscription au Sommet SGM est ouverte à tous dans le monde et la plupart des événements sont gratuits. Les personnes intéressées à assister aux ateliers Universal Kitchen peuvent le faire avec un don minimum de 1 $ (USD). Tous les profits iront au Fonds SGM.

À l’avenir, SGM prévoit de retrouver sa Fonds de solidarité alimentaire et de revoir son sommet annuel comme un modèle complètement hybride, combinant des rencontres virtuelles et physiques à travers le monde, ainsi que des actions ayant un impact local. « Notre rêve pour le sommet de l’année prochaine est d’être à la fois mondial en connectant l’ensemble de notre réseau du monde entier et en apportant beaucoup d’action locale », a déclaré Gavidia.

READ  Camille Combal sera-t-il bientôt père? L'hôte parle d'un possible projet de bébé!