Le chemin de l’équipe de rugby féminin du Canada vers un autre podium semble plus sombre après une défaite 31-0 contre la France en match de groupe aux Jeux olympiques de vendredi à Tokyo.

La France (3-0) a assuré la première place du groupe B, tandis que les Fidji (2-1) ont battu le Brésil plus tôt et ont terminé deuxièmes. Les deux meilleures équipes de chacun des trois groupes accèdent aux quarts de finale, les deux dernières places étant attribuées aux équipes restantes avec les meilleurs records.

Le Canada (1-2) devra attendre la fin des matchs de groupe restants pour voir s’il se qualifiera pour les quarts de finale.

La France a reçu le coup d’envoi de la capitaine canadienne Ghislaine Landry pour commencer le match, et avait conservé la possession offensive avant qu’une course de fléchettes de Séraphine Okemba n’ouvre le score pour la France. Jade Ulutule s’est ensuite convertie pour porter le score à 7-0.

La possession canadienne qui a suivi a été interrompue par une pénalité d’évasion, mais a été renversée par la France peu de temps après. La France a épinglé les Canadiens sur leur propre ligne de tentatives après la mêlée, mais n’a pas réussi à capitaliser.

Une erreur dans un alignement a rendu la possession à la France, qui a profité de la mêlée dans une course qui a cassé la ligne d’Anne-Cécile Ciofani. L’essai non converti a porté le score à 12-0.

Une tentative d’Alarie de prendre l’avantage à l’extérieur a été étouffée par la défense française, qui a forcé un alignement. Les possessions frénétiques qui ont suivi ont finalement abouti à un essai pour Ulutule, qui s’est converti pour porter l’avance à 19-0 à la mi-temps.

Les chiffres d’affaires sont critiques dans le match de groupe final

Le Canada a obtenu le ballon au début de la deuxième demie, mais a eu du mal à briser la ligne française. Landry a finalement pu récupérer le ballon de la plate-forme et courir à l’intérieur de la ligne française des 22 mètres.

Le Canada a ensuite livré le ballon à quelques pieds de la ligne d’essai avec une autre pénalité de bris.

Une autre défaite, cette fois au plus profond de la finale canadienne, a donné à la France une mêlée offensive qui a conduit à un essai de Carla Neisen dans un habile mouvement de show-and-go. Shannon Izar s’est ensuite convertie pour porter le score à 26-0.

Les roulements ont continué d’être un problème pour le Canada, alors que la France a profité d’un essai non converti de Chloé Jacquet pour le score final.