Les nageurs britanniques qui espèrent profiter d’eaux certifiées propres et saines cet été ont de nouveau été déçus. Seuls 110 sites côtiers et intérieurs ont été classés excellents au cours des dernières données sur la qualité des eaux de baignade de l’Observatoire européen de l’environnement.

Cependant, la majorité des sites de baignade au Royaume-Uni n’étaient pas classés en 2020 car les restrictions de Covid-19 empêchaient l’échantillonnage. Cela signifie que sur 640 sites, 457 n’ont reçu aucun verdict sur les classements, compilés annuellement par l’Agence européenne pour l’environnement et Posté le mardi.

Douze sites où un verdict pouvait être rendu ont été jugés médiocres, 29 de qualité suffisante et 32 ​​bons.

Le manque de données a poussé le Royaume-Uni au bas du classement européen, rivalisé seulement par la Pologne, où seulement 22% des sites ont été classés excellents dans les classements de 31 pays des États membres de l’UE plus l’Albanie et la Suisse. Les 29 autres pays avaient au moins 50 % des lieux de baignade surveillés évalués comme étant d’excellente qualité, et pour la grande majorité, 24 pays, le chiffre était d’au moins 70 %.

Chypre, la Grèce, Malte, la Croatie et l’Autriche sont en tête du peloton avec 95 % ou plus de leurs sites classés excellents. Tous les sites chypriotes ont reçu les meilleures notes.

Les données 2020 seront les dernières à inclure le Royaume-Uni. L’EEE comprend des États membres et non membres de l’UE tels que la Turquie, l’Islande et la Suisse, mais le Royaume-Uni a choisi de ne pas être membre de l’EEE après le Brexit, ce qui signifie qu’aucune comparaison de ce type ne sera possible à l’avenir.

Le Royaume-Uni a mauvais résultats sur la qualité des eaux de baignade pendant des années, apparaissant régulièrement près du bas du tableau tandis que d’autres pays, y compris les États d’Europe orientale, ont apporté des améliorations notables.

Une enquête du Guardian l’année dernière a révélé que les compagnies des eaux avaient déversé des eaux usées brutes dans les rivières de plus de 20 000 reprises en 2019, Oui déversé des milliers de tonnes d’eaux usées brutes sur les plages.

Dans l’ensemble, l’AEE a déclaré que 83 % des sites côtiers et intérieurs autour de L’Europe  ils ont été excellents en 2020, dans la lignée des dernières années. Seuls 1,3 % des sites analysés, soit 296 à travers le continent, étaient considérés comme de mauvaise qualité, contre environ 2 % en 2013. Les sites côtiers ont surclassé les sites intérieurs, avec 85 % et 78 % respectivement classés comme excellents.

Environ 6 % des sites normalement surveillés en Europe n’ont pas pu être atteints en raison des restrictions liées au Covid-19. Les pays ont également tendance à laisser de côté un grand nombre de salles de bains qui sont utilisées dans la pratique, de sorte que la situation réelle pourrait être différente, en particulier pour les emplacements intérieurs, et les personnes pourraient être en danger si les emplacements des salles de bains ne sont pas surveillés.

Lidija Globevnik, chef de projet pour les eaux de baignade au Centre des questions européennes et auteur du rapport, a déclaré : « Il existe de nombreux sites qui ne sont pas identifiés comme eaux de baignade, mais les gens s’y baignent toujours. Les autorités devraient faire plus attention à observer ces sites et agir s’il y a un problème. »

Il a déclaré que la crise climatique avait également un impact sur les eaux de baignade et les sites intérieurs en particulier, car les périodes de sécheresse réduisent la quantité d’eau dans les rivières et les lacs, qui pourrait se concentrer. polluants du ruissellement agricole et d’autres sources.

« Il n’y a pas assez d’eau à certains endroits, ce qui signifie une prolifération de bactéries dans les eaux continentales et des risques accrus », a-t-il déclaré. «Cela peut être mieux géré en examinant l’agriculture, l’hydrologie et l’extraction de l’eau. Tout cela doit être géré avec soin. »

La Commission européenne a récemment lancé une révision de la directive sur les eaux de baignade dans le cadre de son plan d’action zéro pollution. Les règles actuelles pourraient être mises à jour et une consultation publique en ligne pour des suggestions sur les améliorations nécessaires est prévue.

Virginijus Sinkevičius, commissaire européen à l’environnement, à la pêche et aux océans, a déclaré : « La qualité des eaux de baignade en Europe reste élevée et c’est une bonne nouvelle pour les Européens qui se dirigeront vers les plages et les lieux de baignade cet été. C’est le résultat de plus de 40 ans d’application de la directive sur les eaux de baignade, du travail acharné de professionnels dévoués et de la coopération. Le plan d’action zéro pollution adopté en mai contribuera à garder nos eaux saines et sûres, et nos mers et rivières propres. »

La pandémie de Covid-19 n’a eu aucun impact sur la qualité de l’eau, mais elle a entraîné la fermeture de nombreux sites de baignade ou un accès limité en raison des exigences de distanciation sociale, cependant beaucoup de gens ont été poussés à nager dans la nature.

Hans Bruyninckx, directeur exécutif de l’AEE, a déclaré : « La qualité des eaux de baignade européennes reste élevée après quatre décennies d’actions visant à prévenir et à réduire la pollution. La législation de l’UE n’a pas seulement contribué à améliorer la qualité globale, elle a également aidé à identifier les domaines dans lesquels une action spécifique est nécessaire. »

READ  Une maladie mystérieuse en tue un et envoie 450 personnes à l'hôpital dans une ville