Le président français Emmanuel Macron prend la parole lors d’une conférence de presse conjointe avec le chef général du Conseil souverain du Soudan Abdel Fattah al-Burhan et le Premier ministre soudanais Abdalla Hamdok (non vu) lors de la conférence internationale de soutien au Soudan au Grand Palais temporaire à Paris, France, mai 17, 2021. REUTERS / Sarah Meyssonnier / Piscine

Le président français Emmanuel Macron prévoit d’assister à la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques de Tokyo 2020, a déclaré vendredi le ministre français des Sports.

Macron serait le premier chef de pays du Groupe des Sept à programmer sa participation aux Jeux, qui ont dû être reportés d’un an en raison de la pandémie de coronavirus.

La France accueillera les prochains Jeux Olympiques d’été en 2024 à Paris et la présence de Macron serait un soutien bienvenu pour le Comité International Olympique et les organisateurs locaux.

« Le président de la République (Emmanuel Macron) sera là pour l’inauguration », a déclaré la ministre des Sports Roxana Maracineanu à la radio France Info.

Il a déclaré qu’il assisterait également aux Jeux, tout comme le ministre français de l’Education Jean-Michel Blanquer.

« Il faut reprendre le flambeau de Paris 2024 à la fin des Jeux », a-t-il déclaré.

Les Jeux de Tokyo font face à une opposition croissante du public et, dans un sondage Reuters publié vendredi, près de 70% des personnes interrogées ont déclaré vouloir une annulation ou un nouveau report.

Le CIO a tenté d’apaiser les inquiétudes, affirmant que les Jeux seraient sans danger pour les participants et n’imposeraient pas de fardeau aux services de santé locaux.

READ  Les cyclistes irlandais prennent un bon départ aux championnats d'Europe sur piste

À seulement neuf semaines, des états d’urgence ont été imposés dans une grande partie du Japon jusqu’à la fin du mois pour contrer la flambée des infections qui a conduit à une pénurie de personnel médical et de lits d’hôpitaux dans certaines régions.

Le programme de vaccination du Japon a également été particulièrement lent, avec seulement 4% de la population vaccinée, le taux le plus bas parmi les pays du G7.

Nos normes: Les principes de confiance de Thomson Reuters.