Les Tchèques votent aux élections législatives, car les sondages montrent que le Premier ministre populiste et milliardaire Andrej Babis a de bonnes chances de conserver son poste, malgré un nouveau scandale concernant ses affaires financières.

Deux jours de vote ont lieu pour pourvoir 200 sièges à la chambre basse du parlement, le principal organe législatif de la République tchèque.

L’eurosceptique de 67 ans M. Babis a eu un mandat mouvementé au cours duquel de nombreux scandales ont eu lieu.

La police a recommandé qu’il soit accusé d’une fraude présumée impliquant des subventions de l’UE, et un rapport de l’UE récemment publié a conclu que Babis a un conflit d’intérêts concernant les subventions du bloc impliquant son ancien empire commercial.

Fermer

Un membre du comité électoral en tenue de protection attend que les électeurs votent aux élections législatives à Prague (AP)

Cependant, tous les sondages favorisent son mouvement centriste ANO (Sí) occupant la première place avec au moins 25 % des voix.

Mais il n’est pas clair si Babis disposera d’une marge de victoire suffisante pour pouvoir former un nouveau gouvernement de coalition.

Le dernier scandale lie Babis à des comptes étrangers.

Les conclusions du Consortium international des journalistes d’investigation, surnommé «Pandora Papers», ont allégué que Babis avait investi 22 millions de dollars (16 millions de livres sterling) dans des sociétés écrans pour acheter 16 propriétés dans le sud de la France.

Les documents de Pandora présentaient des détails sur le nombre de personnes parmi les plus riches et les plus puissantes du monde qui auraient caché leur richesse aux collecteurs d’impôts.

Fermer

Les soi-disant Pandora Papers ont attiré l’attention sur les transactions financières de Babis (AP)

Les propriétés françaises n’ont pas été divulguées dans les déclarations de patrimoine exigées par le Premier ministre, selon des documents obtenus par le partenaire tchèque du groupe de journalistes.

Babis a nié les actes répréhensibles et affirme que le récent rapport visait à lui faire du mal lors des élections.

M. Babis a dirigé un gouvernement de coalition minoritaire de l’ANO et des sociaux-démocrates de gauche.

Il a également gouverné avec le soutien des communistes, qui s’opposent à l’adhésion du pays à l’OTAN et a ainsi obtenu une participation indirecte au gouvernement du pays pour la première fois depuis l’effondrement du bloc de l’Est dirigé par les communistes en 1989.

Tant les sociaux-démocrates que les communistes pourraient lutter pour gagner un siège parlementaire pendant tout ce temps.

Fermer

Andrej Babis a investi des millions de dollars dans des sociétés écrans pour acheter des propriétés près de Cannes, selon des documents divulgués (AP)

Cinq partis d’opposition ont mis de côté leurs divergences pour créer deux coalitions visant à évincer le Premier ministre eurosceptique du pouvoir.

La coalition de centre-droit Juntos est composée du Parti conservateur civique démocrate et chrétien-démocrate et du parti libéral-conservateur TOP 09.

Le Parti libéral pirate et Stan, un groupe de maires et de candidats indépendants, ont formé une coalition de centre-gauche.

Chaque coalition devrait obtenir environ 20 % des voix, et les deux ont indiqué qu’elles coopéreraient à la formation d’un nouveau gouvernement si l’occasion leur en était donnée.

Babis a lancé une campagne agressive, la migration étant un problème majeur malgré le fait que son pays ne soit pas une destination typique pour les migrants et les réfugiés.

Il a invité le champion d’Europe contre les migrations, le Premier ministre hongrois Viktor Orban, à assister à un rassemblement de campagne.

Babis s’est également engagé à protéger la souveraineté tchèque, menacée selon lui par l’UE, et a accusé ses principaux opposants aux élections d’être « contrôlés » par Bruxelles.

Il critique également le plan du bloc des 27 membres pour lutter contre le changement climatique, affirmant qu’il nuirait à l’économie du pays et est responsable des prix élevés de l’énergie.

Babis n’a pas exclu de former une coalition avec Freedom and Direct Democracy, un parti anti-migrants et anti-musulmans qui veut retirer le pays de l’UE et organiser un référendum sur l’adhésion à l’OTAN. Le parti vote à un peu plus de 10 %.

Téléchargez l’application Belfast Telegraph

Accédez rapidement et facilement aux dernières nouvelles, sports, affaires et points de vue de l’Irlande du Nord avec l’application Belfast Telegraph.


Télécharger sur l'App Store


Obtenez le sur Google Play

READ  Hydrofluorocarbures : le gouvernement freine les importations d'hydrofluorocarbures