Pour Ben Verlander
Analyste FOX Sports MLB

Les chances d’être repêché pour jouer au baseball professionnel sont minces. Les chances d’atteindre les ligues majeures une fois sélectionnés sont infimes.

Les chances qu’un joueur repêché au 34e tour se rende dans les majors? Eh bien, ceux-ci sont presque inexistants.

Ce qui fait de Ty France, le joueur de premier but des Mariners de Seattle, quelqu’un qui a défié toutes les chances en cours de route.

Cette semaine sur « Flippin’ Bats », France m’a rejoint pour discuter, entre autres, de son parcours non conventionnel dans la Major League Baseball.

L’horloge « Lancer des battes avec Ben Verlander » dans Youtube, ou abonnez-vous sur les plateformes de podcast, y compris Podcast Apple.

Au collège de l’Université d’État de San Diego, la France a compilé une moyenne de carrière de 0,337 avec un OPS de 0,907. Son entraîneur-chef à l’université était l’un des plus grands frappeurs de la MLB de tous les temps, Tony Gwynn.

La France a naturellement beaucoup appris de Gwynn.

« C’était un sac de connaissances », a déclaré France à propos de son entraîneur. « Il a vraiment essayé de simplifier [hitting] et rendez-le aussi facile que possible.

« C’était très facile pour lui. Mais il a fait de son mieux pour nous simplifier la tâche. L’une des principales choses qu’il a enseignées était simplement de se mettre en position et de balancer de son mieux. Alors maintenant, même aujourd’hui, quand je prends la parole, c’est tout ce que j’essaie de faire, c’est de me mettre dans une bonne position et de faire mon meilleur swing. »

READ  Le Français Hastoy met le cap sur La Rochelle après le départ de Pau en fin de saison

Après trois années phénoménales au SDSU, la France a jeté son dévolu sur le repêchage de la MLB.

« Le processus de sélection a été très étrange pour moi », a-t-il déclaré. « Mon agent de l’époque m’a dit : ‘Tu vas n’importe où des tours 3 à 7’. C’est donc là que mon état d’esprit est allé. Alors les 15 à 20 ont commencé à rouler, et j’ai pensé que je pouvais retourner à l’école. » .

« Effectivement, le tour 34 est arrivé et les Padres sont venus me chercher. »

Depuis ce jour, la France n’a cessé de frapper. Peu importe le niveau, peu importe la situation, peu importe les lanceurs, il continue de frapper.

En 2019, à Triple-A El Paso, la France a atteint 0,399 en 76 matchs et a mérité son appel dans les ligues majeures.

En 2020, il a été échangé aux Mariners, avec qui il bat actuellement près de .350 et sur la bonne voie pour sa première apparition All-Star.

Ce n’est pas mal du tout pour un choix de 34e ronde.

Tout au long du voyage improbable de la France vers les grands, il a gardé à l’esprit les sages paroles de Gwynn : « Mettez-vous simplement dans une bonne position et swinguez de votre mieux. »

Continuez simplement à frapper.

Ben Verlander est analyste MLB pour FOX Sports et animateur du « chauves-souris volantespodcast Né et élevé à Richmond, en Virginie, Verlander était un All-American à l’Université Old Dominion avant de rejoindre son frère, Justin, à Detroit en tant que choix de 14e ronde par les Tigers en 2013. Il a passé cinq ans dans l’organisation des Tigers. lui sur Twitter @Verly32.

READ  Top 10 des stations de ski dans les Alpes pour les familles

Obtenez plus de la Major League Baseball Suivez vos favoris pour obtenir des informations sur les jeux, les actualités et plus encore.