• Le Pakistan a temporairement fermé les réseaux sociaux dans le pays.
  • Le blocage de ces plates-formes intervient au milieu de violentes manifestations contre la France dans le pays.
  • En plus des plateformes comme Facebook, Youtube et Instagram, des applications de messagerie telles que WhatsApp et Telegram ont également été bloqués.

L’Autorité pakistanaise des télécommunications (PTA) a temporairement fermé les sites Web de médias sociaux tels que Facebook, Twitter, YouTube et WhatsApp dans le pays au milieu des manifestations en cours contre la France.

La fermeture des réseaux sociaux a été ordonnée par le ministère de l’Intérieur qui est chargé de la mise en œuvre des politiques internes, de la sécurité de l’État et de l’administration des affaires intérieures. Le ministère a ordonné le « verrouillage complet » de Twitter, Facebook, WhatsApp, YouTube, TikTok et Telegram jusqu’à 15 heures le 16 avril. Certains rapports des médias suggèrent que la suspension pourrait durer plus longtemps.

Les manifestations ont commencé plus tôt ce mois-ci après que le président français Emmanuel Macron ait soutenu le droit du magazine satirique de republier des caricatures représentant le prophète Mahomet.

Les partisans de l’extrême droite Tehreek-e-Labbaik Pakistan (TLP), un groupe qui soutient les lois controversées du pays sur le blasphème, ont bloqué des routes et étouffé les rues lors de manifestations meurtrières qui ont débuté lundi, rapporte l’agence de presse dpa.

Les manifestants demandent au gouvernement de tenir une promesse antérieure d’expulser l’ambassadeur de France d’ici le 20 avril pour avoir publié une caricature représentant le prophète l’année dernière.

Le déménagement intervient juste un jour après la France.
informé ses citoyens au Pakistan de quitter temporairement le pays. Jusqu’à présent, au moins cinq personnes, dont deux policiers, sont décédées lors des manifestations.

READ  La technologie controversée de reconnaissance faciale que l'Ukraine utilise contre la Russie

Annonce publicitaire


« Les réseaux sociaux ont été bloqués pendant quelques heures afin que les émeutiers ne puissent pas les utiliser pendant les congrégations de prière du vendredi », a déclaré un responsable à dpa.

Avec la contribution d’IANS.


VOIR ÉGALEMENT:

Le dirigeant pakistanais a imputé l’augmentation des cas de viol à la façon dont les femmes s’habillent, affirmant que la «  vulgarité  » a des «  conséquences  » et que les hommes manquent de «  volonté  »

La tante de Daunte Wright, l’homme noir de 20 ans tué par la police du Minnesota, a été gazée lors d’une manifestation.