Il y a eu une autre avalanche mortelle en Suisse qui a porté le nombre de morts à 17 cette saison. En général, dans les Alpes, il est désormais supérieur à 50, soit déjà la moitié de la moyenne annuelle. Lors du dernier incident, une personne a été tuée et la police a déclaré que d’autres pourraient être enterrées sous la neige, mais aucune autre victime n’a été retrouvée jusqu’à présent. Suivez 4 morts au Tyrol ce week-end. MIS À JOUR

C’est l’une des périodes les plus dangereuses de ces dernières années dans les Alpes.

Il y a eu plus de 50 morts jusqu’à présent cet hiver et cela se produit lorsque de nombreuses stations sont fermées.

Une extrême prudence est conseillée dans de nombreuses régions des Alpes.

Lors du dernier incident, un snowboardeur de 31 ans a été tué et on craignait que d’autres ne soient encore enterrés sous les décombres de l’avalanche dans le domaine skiable de La Fouly au-dessus d’Orsières près de Verbier dans le canton du Valais.

Cela s’est passé dimanche à 14h30 en dehors du domaine skiable balisé.

Deux skieurs ont vu l’avalanche et quand ils se sont rapprochés, ils ont trouvé un snowboard qui dépassait de la neige.

Ils ont fait sortir la personne et alerté les services de secours.

Le snowboarder a été déclaré mort sur les lieux.

L’avalanche s’est produite dans la zone du «Torrent de la Fouly» à une altitude d’environ 2 000 m sur un versant nord.

Le risque d’avalanche à ce moment-là était de niveau 4, ce qui signifie qu’il y avait un «risque élevé» d’avalanche.

Avalanche sur Orsieres

Les autorités ont continué à rechercher d’autres victimes et la police a déclaré qu ‘”actuellement, il ne peut être exclu qu’il y ait d’autres personnes sous la neige”.

READ  L'équipe parisienne en 3-5-2 et sans Di Maria, selon RMC Sport

Jusqu’à présent, personne d’autre n’a été localisé.

La victime est une citoyenne italienne de 31 ans qui résidait dans le canton suisse de Fribourg.

Une enquête est en cours.

Le domaine skiable dispose de 3 remontées mécaniques avec 20 km de pistes balisées et atteint une altitude de 2200 m.

Il est proche de la frontière avec la France et l’Italie.

Domaine skiable de la Fouly

Domaine skiable de la Fouly

En Autriche, quatre personnes sont décédées ce week-end dans la province occidentale du Tyrol.

En Autriche, les stations de ski sont ouvertes, mais uniquement pour les locaux soumis à des restrictions.

Un garçon allemand de 16 ans est décédé dans le domaine skiable de Kuhtai.

L’adolescent faisait du ski hors-piste avec deux amis à une altitude de 2 600 mètres lorsqu’il a été touché par une avalanche.

Il n’avait pas d’émetteur-récepteur.

Un homme de 37 ans et une femme de 38 ans, tous deux tyroliens, ont été pris dans une avalanche à 2 100 m d’altitude dans le district de Sellrain.

“Tous deux ont été complètement ensevelis par l’avalanche et leurs corps n’ont pu être retrouvés que dans la nuit du 31 janvier”, a indiqué un communiqué de la police.

Lors du quatrième décès, un Autrichien de 48 ans a été pris dans une avalanche samedi alors qu’il faisait du ski de fond à la station d’Axamer Lizum près d’Innsbruck.

Quatre autres avalanches ont également été signalées au Tyrol samedi, mais elles n’ont fait aucun mort.

Le risque d’avalanche du lundi 1er février dans la majeure partie du Tyrol reste «considérable» au niveau 3.

Danger d'avalanche au Tyrol, lundi 1er février

Danger d’avalanche au Tyrol, lundi 1er février

“Les importantes accumulations de neige soufflée ces derniers jours peuvent déjà être déclenchées par des amateurs de sports d’hiver”, ont déclaré les autorités.

READ  MotoGP Marco Melandri: "Chez Zarco, les juges ont été influencés"

«Soyez prudent, en particulier sur les pentes raides et les transitions de neige faible à forte, surtout à haute altitude et en haute montagne.

«Les avalanches peuvent traverser des couches profondes et devenir dangereusement grandes.

“Cela demande de l’expérience et de la modération.”

Jusqu’à présent, ce fut un hiver terrible de morts par avalanche et un nombre étonnamment élevé, étant donné que les remontées mécaniques sont fermées en France et en Italie, avec des restrictions et moins de skieurs en Autriche et en Suisse.

Il y a eu 17 décès en Suisse, 15 en France, 8 en Italie et un total de plus de 50 dans toutes les Alpes.

Le total annuel est en moyenne d’environ 100.

Il y a également eu des fuites extrêmement chanceuses.

Un homme de 35 ans a été retrouvé à Tignes après avoir été enterré pendant plus de 4 heures après que son visage soit sorti de la neige pour pouvoir respirer.

En Suisse, deux marcheurs près de Saint-Moritz ont été capturés et enterrés.

Leurs chiens ont sonné l’alarme en aboyant et ont attiré l’attention de certains chasse-neige qui se trouvaient à 20 minutes à pied.

Nous avons signalé les deux incidents:

La principale raison de ces décès est que des niveaux élevés de neige tombent sur une couverture de neige très instable, qui a des couches faibles à sa base.

Nous avons examiné le problème dans cet article précédent sur PlanetSKI:

Avec plus de neige qui tombe à certains endroits, les conditions restent très instables dans une grande partie des Alpes.

Voir les dernières nouvelles de la neige ici:

Avalanche de Verbier

Avalanche de Verbier. Image c / o Police cantonale