Le Népal est sur le point de signer des accords avec le Rwanda et la Suisse pour opérer des vols reliant les pays respectifs.

Le Rwanda sera le deuxième pays africain après l’Egypte à signer un accord de services aériens (ASA) avec le Népal. La Suisse souhaite signer un ASA car Swiss Air souhaite voler vers le Népal, ont indiqué les autorités.

Les États-Unis ont également soumis une proposition formelle de signature d’un ASA avec le Népal dans le cadre d’une politique de ciel ouvert. Selon des responsables gouvernementaux, les pourparlers sont dans la phase initiale.

Le Népal et les États-Unis ont établi des relations diplomatiques en 1947, mais les deux pays n’ont aucun service aérien entre eux même après 75 ans.

Avant la pandémie de 2019, les États-Unis envoyaient le troisième plus grand nombre de touristes au Népal après l’Inde et la Chine. Au total, 93 218 touristes américains ont visité la république himalayenne en 2019.

Les États-Unis font partie des six principaux partenaires commerciaux du Népal, avec des échanges annuels entre les deux pays évalués à 300 millions de dollars.

Le parlement népalais a ratifié le programme d’aide de 500 millions de dollars dans le cadre du Pacte népalais de la Millennium Challenge Corporation pour étendre les lignes de transmission, et la connectivité aérienne a également été prioritaire, selon des responsables du ministère du Tourisme.

Mais le Népal pourrait d’abord signer des ASA avec le Rwanda et la Suisse enclavés pour renforcer les liens commerciaux et touristiques, ont indiqué les autorités.

READ  Villeroy de la BCE présente un plan d'ajustement prudent et flexible

Le Rwanda, connu comme « le pays des mille collines », est situé en Afrique centrale orientale.

« Nous sommes sur le point de signer l’accord », a déclaré Mukesh Dangol, un responsable du ministère du Tourisme. Le premier accord aérien du Népal avec un pays africain, l’Égypte, a été signé en 1997.

Dangol a déclaré qu’un projet d’ASA avait été envoyé au ministère des Finances pour approbation. « Après avoir obtenu le feu vert du ministère des Finances, le projet ira au ministère de la Justice et enfin au Cabinet », a-t-il déclaré.

Le ministère rwandais de l’Aviation civile a soumis une proposition visant à établir des liaisons aériennes avec le Népal, a-t-il ajouté.

L’ASA avec le Rwanda sera sous la politique libérale des cieux que le Népal a adoptée, selon les officiels. Le Népal peut allouer 21 vols par semaine sur une base réciproque. Il n’y aura aucune restriction sur les vols de fret.

L’accord comprend une disposition pour le partage de code, y compris le partage de code avec un pays tiers, où les compagnies aériennes des deux pays peuvent s’associer à d’autres compagnies aériennes pour faciliter les services vers les marchés de l’autre.

Création du Népal et du Rwanda relations diplomatiques en 2018. Situé dans la région des Grands Lacs africains, légèrement au sud de l’équateur, le Rwanda est bordé par l’Ouganda, la Tanzanie, le Burundi et la République démocratique du Congo.

Selon le site Internet du ministère népalais des Affaires étrangères, le Rwanda a une superficie de 26 338 kilomètres carrés et une population de 11 millions d’habitants. Kigali est la capitale.

READ  Free étend gratuitement son service Uber Eats de Ligue 1 gratuit et intègre une nouvelle fonctionnalité attendue

Le pays est largement admiré aujourd’hui pour avoir réalisé des gains phénoménaux dans son économie et sa gouvernance à la suite du processus de paix depuis 1994. Son revenu par habitant est estimé à 2 090 dollars en 2017, contre 416 dollars en 1994.

Le Népal et le Rwanda font partie des pays les moins avancés et sont membres du Groupe des 77 et du Mouvement des pays non alignés. Selon le ministère népalais des Affaires étrangères, ils sont respectivement les sixième et quatrième contributeurs de troupes et de police aux opérations de maintien de la paix de l’ONU.

Entre-temps, le gouvernement suisse a posé deux conditions à la signature de l’ASA : la politique de ciel ouvert et l’auto-assistance au sol.

« Comme nous avons une politique de ciel libéral, nous ne sommes pas en mesure d’adopter immédiatement la politique de ciel ouvert », ont déclaré des responsables du ministère du Tourisme.

Ils ont également déclaré que les nouveaux ASA donneraient la priorité aux deux nouveaux aéroports internationaux de Bhairahawa et Pokhara.

L’aéroport international de Bhairahawa a ouvert ses portes en mai, tandis que l’aéroport international de Pokhara devrait ouvrir le 1er janvier.

Depuis 1963, le Népal a signé des ASA avec 40 pays, l’Australie étant le dernier en date.

Les compagnies aériennes nationales du Népal ont réussi à attirer le plus grand nombre de passagers jamais enregistré, mais les compagnies aériennes internationales desservant Katmandou ont transporté 65 % de passagers en moins en 2021 qu’en 2019.

Selon les statistiques de l’aéroport international de Tribhuvan, 1,44 million de voyageurs internationaux sont passés par Katmandou l’année dernière, soit 65,11 % de moins qu’en 2019. Cela se traduit par une perte de 2,69 millions de passagers.

READ  Axa compte recapitaliser sa filiale XL pour un montant d'un milliard d'euros

Les mouvements d’avions sont également tombés à un creux de 15 ans de 11 760 décollages et atterrissages, marquant une forte baisse de 63,74% par rapport aux chiffres de 2019.

Une deuxième vague de la pandémie de Covid-19 a frappé le Népal en avril 2021. Elle a poussé le système de santé du pays au bord de l’effondrement, le laissant dans un besoin urgent de fournitures médicales.

Les responsables des compagnies aériennes affirment que les compagnies aériennes nationales ont défié Covid-19 alors que le secteur a enregistré un record de 3,5 millions de passagers en 2021.

Dans le secteur international, cependant, le faible nombre d’arrivées de touristes et un nombre réduit de travailleurs migrants partant pour des destinations professionnelles ont contribué au faible volume de passagers.