Le maire de la Nouvelle-Orléans, LaToya Cantrell, a annulé un voyage à Singapour prévu la semaine prochaine. Cantrell a fait l’annonce sur l’émission de radio WBOK vendredi matin. Il a dit qu’il n’irait plus à Singapour pour pouvoir rester dans la ville et répondre aux besoins actuels qui défient le NOPD. Le directeur des communications de Cantrell, Gregory Davis, a confirmé à WDSU Investigates qu’il avait annulé son voyage et qu’il serait en ville pour le week-end. La déclaration suivante a été fournie : « Le maire Cantrell a décidé de renoncer aux réunions sur le changement climatique lors du Sommet mondial des villes et de s’intégrer à la place avec le NOPD afin qu’elle puisse constater de visu ce dont nos agents ont besoin pour accroître la sécurité publique », a déclaré Gregory Joseph. , directeur des communications dans un communiqué publié. Cela vient après les critiques de son récent voyage par le conseil municipal de la Nouvelle-Orléans et la présidente du conseil municipal, Helena Moreno, affirmant que le voyage à Singapour était pour une conférence internationale. Cela aurait été le troisième voyage de Cantrell en un peu plus d’un mois. Il s’est déjà rendu en Suisse et en France ces dernières semaines pour des contrats de villes sœurs. La nouvelle de son voyage prévu à Singapour est arrivée quelques heures seulement après que WDSU Investigates ait obtenu des documents pour son récent voyage en Suisse. Pour ce seul voyage, Cantrell a dépensé près de 10 000 $ en billets d’avion. WDSU Investigates n’a pas reçu de documents pour votre voyage en France, ni d’informations sur les coûts de votre nourriture, hébergement et divertissement pour le voyage en Suisse. Les voyages surviennent au milieu de la frustration du public face à ses récents voyages. Les préoccupations ont incité Moreno et le vice-président du conseil municipal JP Morrell à plafonner les frais de voyage de Cantrell par le biais d’une nouvelle législation. L’ordonnance sera discutée en août.

READ  Oh la la! Le French Film Festival UK débarque à Édimbourg

Le maire de la Nouvelle-Orléans, LaToya Cantrell, a annulé un voyage à Singapour prévu la semaine prochaine.

Cantrell a fait l’annonce sur l’émission de radio WBOK vendredi matin.

Il a dit qu’il n’irait plus à Singapour pour pouvoir rester dans la ville et répondre aux besoins actuels qui défient le NOPD.

Le directeur des communications de Cantrell, Gregory Davis, a confirmé à WDSU Investigates qu’il avait annulé son voyage et qu’il serait en ville pour le week-end.

La déclaration suivante a été fournie :

« Le maire Cantrell a décidé de renoncer aux réunions sur le changement climatique lors du Sommet mondial des villes et de rejoindre le NOPD afin qu’elle puisse voir de première main ce dont nos agents ont besoin pour accroître la sécurité publique », a déclaré Gregory Joseph, directeur des communications dans un communiqué publié.

Cela vient après la critique de son récent voyage par le conseil municipal de la Nouvelle-Orléans et le

La présidente du conseil municipal, Helena Moreno, a déclaré que le voyage à Singapour était pour une conférence internationale.

Cela aurait été le troisième voyage de Cantrell en un peu plus d’un mois. Il s’est déjà rendu en Suisse et en France ces dernières semaines pour des contrats de villes sœurs.

La nouvelle de son voyage prévu à Singapour est arrivée quelques heures seulement après que WDSU Investigates ait obtenu des documents pour son récent voyage en Suisse.

Pour ce seul voyage, Cantrell a dépensé près de 10 000 $ en billets d’avion.

WDSU Investigates n’a pas reçu de documents pour votre voyage en France, ni d’informations sur les coûts de votre nourriture, hébergement et divertissement pour le voyage en Suisse.

READ  Cannes : Magnolia Pictures achète la comédie française 'Anais in Love'

Les voyages surviennent au milieu de la frustration du public face à ses récents voyages. Les préoccupations ont incité Moreno et le vice-président du conseil municipal JP Morrell à plafonner les frais de voyage de Cantrell par le biais d’une nouvelle législation.

L’ordonnance sera discutée en août.