Le leasing électrique à 100 €/mois réserve une mauvaise surprise aux tricheurs

Leasing électrique en France : des surprises désagréables pour les ménages modestes

Le gouvernement français a publié un décret mettant fin au leasing électrique à partir de 2024, ce qui a entraîné quelques surprises désagréables pour certains ménages. Entre le 1er janvier et le 13 février 2024, de nombreux foyers modestes ont pu profiter d’une offre de leasing alléchante pour une voiture électrique. Le gouvernement a soutenu cette offre en fournissant une aide de 13 000 €, rendant ainsi plusieurs modèles de voitures électriques accessibles pour seulement 40 € à 150 € par mois.

Cette offre était réservée aux foyers les plus modestes, dont le revenu fiscal était inférieur à 15 400 €, afin de faciliter leur transition vers les véhicules électriques pour leurs déplacements professionnels. Le succès de ce dispositif s’est traduit par une multitude de demandes en ligne ainsi que de nombreuses visites en concession. Les 20 000 dossiers prévus pour l’année 2024 se sont rapidement transformés en 50 000 dossiers, ce qui a entraîné une interruption des nouvelles demandes par le gouvernement.

Cependant, un ajout dans le décret publié le 13 février a apporté une surprise de taille. En effet, en cas de non-respect des conditions du contrat de location, les sous-locataires d’une voiture en leasing social encourent une amende de 1 500 €. De plus, ils ne sont pas autorisés à sous-louer leur véhicule à un tiers et doivent respecter une durée de conservation du véhicule fixée à trois ans minimum.

Outre ces contraintes, des frais supplémentaires peuvent accompagner l’offre de leasing, tels que l’augmentation du tarif d’assurance, les coûts d’entretien du véhicule et les frais de restitution en cas de dommages. Ces frais supplémentaires peuvent représenter un fardeau financier pour les ménages peu informés sur les obligations du contrat.

READ  L'ancienne bourse de Paris ouvre à la collection d'art contemporain du milliardaire Pinault

Les concessionnaires sont désormais confrontés à la tâche délicate d’expliquer aux clients que les 100 € par mois initialement prévus pour le leasing ne couvrent pas toutes ces dépenses. Il est donc primordial de s’informer sur les conditions du contrat avant de souscrire au leasing social afin d’éviter les mauvaises surprises financières.

Pour en savoir plus sur cette offre de leasing électrique et les événements récents, rendez-vous sur notre site “Cosmo Sonic”.