Un club de rugby a été sous le choc après la mort de l’attaquant samoan Kelly Meafua après avoir sauté d’un pont dans le Tarn quelques heures après avoir disputé un match de deuxième division française.

Le club de Meafua à Montauban a confirmé que le joueur de 32 ans n’avait pas survécu à l’incident tôt samedi matin malgré les efforts d’un coéquipier.

Le coéquipier, nommé accessoire Christopher Vaotoa dans les médias français, a sauté à l’eau mais n’a pas pu sauver Meafua.

Vaotoa a été transporté à l’hôpital en hypothermie et est sorti en bonne santé samedi.

La paire aurait célébré la victoire 48-40 de Montauban sur Narbonne quelques heures plus tôt lors du dernier match de Pro D2 de la saison à domicile au Stade Sapiac.

Montauban a déclaré que le club était sous le choc après la mort de Meafua.

« Tout le club est sous le choc et tout le monde pense à sa femme, ses enfants, ses coéquipiers et, en général, à tous ceux qui aiment le club », lit-on dans un communiqué du club.

« Kelly était une joueuse que tout le monde aimait. Sa joie de vivre était contagieuse et rayonnante. Aujourd’hui, nous avons perdu un joueur, un ami et un frère ».

Né à Samoa, Meafua a déménagé en Nouvelle-Zélande à l’adolescence, mais n’a commencé à jouer au rugby qu’à l’âge de 20 ans.

Après des passages avec les Otahuhu, Auckland Under-21s et Auckland Sevens, il a déménagé à Sydney où il a joué pour West Harbour dans le Shute Shield et les Greater Sydney Rams.

READ  comment gérer Covid-19 à l'école

Il a également été membre de l’équipe d’entraînement élargie des NSW Waratahs en 2014 avant de partir pour la France pour jouer à Narbonne en 2015. Il a passé du temps à Béziers avant de déménager à Montauban l’année dernière.

Cette saison, il a disputé 24 matches de Pro D2 et marqué huit essais pour Montauban.