DOHA, 8 dic (Reuters) – El seleccionador de Portugal, Fernando Santos, confió en Goncalo Ramos cuando lo puso de titular contra Suiza, y el joven delantero respondió anotando un hat-trick y llevándolos a los cuartos de final de la Copa del Mundo pour la première fois. depuis 2006.

Ramos, 21 ans, a fait la une des journaux lors de l’annonce des équipes, choisi pour mener l’attaque à la place du meilleur buteur portugais de tous les temps, Cristiano Ronaldo, qui a été relégué sur le banc.

Il n’a pas fallu longtemps au jeune pour devenir l’une des plus grandes histoires de la Coupe du monde pour le Qatar.

Ramos a fait ses débuts lors de la victoire 4-0 du Portugal sur le Nigeria lors d’un match de préparation avant la Coupe du monde et a joué un total de 10 minutes en tant que remplaçant dans deux des trois matches de groupe.

Il a ouvert le score contre la Suisse avec une superbe frappe au premier poteau à la 17e minute et a ajouté une seconde à la 51e minute en passant le ballon entre les jambes du gardien Yann Sommer avant d’aider Raphael Guerreiro à marquer quatre minutes plus tard.

Il a complété son tour du chapeau lorsqu’il s’est accroché à une passe de Joao Félix et a habilement levé le ballon au-dessus de la course de Sommer, souriant et répétant sa célébration à deux coups une troisième fois avant d’être remplacé.

Le triplé de l’attaquant de Benfica a fait de lui le premier joueur à marquer un triplé lors de son premier départ en Coupe du monde depuis Miroslav Klose contre l’Arabie saoudite en 2002, et il est en lice pour le soulier d’or avec l’attaquant français Kylian Mbappe en tête. avec cinq buts. .

READ  Anthony Martial dit au manager par intérim de Manchester United, Ralf Rangnick, qu'il veut quitter Old Trafford | L'actualité du foot

Peut-être que Ramos, qui a aidé Benfica à atteindre les huitièmes de finale de la Ligue des champions cette saison, a bénéficié d’être le troisième attaquant de l’équipe derrière Ronaldo et Andre Silva.

Il sera désormais fermement sous les projecteurs alors que l’entraîneur marocain Walid Regragui réfléchit à sa tactique.

Le Maroc est confronté à un dilemme défensif suite à la blessure de Nayef Aguerd contre l’Espagne et, avec des doutes sur sa forme physique, Regragui devra probablement confier au capitaine Romain Saiss la tâche de marquer Ramos.

Saiss est un militant chevronné qui a joué six saisons pour Wolverhampton Wanderers en Premier League anglaise, où son ancien manager Bruno Lage l’a décrit comme « le Maldini du Maroc », une référence éclatante à l’ancien défenseur italien Paolo Maldini.

Le Maroc n’a concédé qu’un seul but en quatre matchs, un but contre son camp d’Aguerd contre le Canada, et est l’une des quatre seules équipes à atteindre les quarts de finale sans perdre un match, donc Ramos devra être à son meilleur pour continuer avec le départ. de vos rêves. .

Edité par Ed Osmond

Nos normes : Les principes de confiance de Thomson Reuters.