Vue du logo de la société Electricité de France (EDF) sur la façade du siège d’EDF à Paris, France, le 7 juillet 2022. REUTERS/Johanna Geron

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

PARIS, 27 septembre (Reuters) – La société française d’électricité EDF (EDF.PA), qui est en cours de nationalisation, a annoncé qu’elle avait accepté de vendre sa participation de 50 % dans la centrale CCGT de 870 MW de Sloe aux Pays-Bas à l’opérateur électrique tchèque et à l’infrastructure EPH. . .

« Cette transaction fait partie du programme de cession d’actifs d’EDF de 3 milliards d’euros (2,9 milliards de dollars) et la clôture est soumise aux autorisations réglementaires habituelles », a ajouté EDF.

Les conditions financières de cette vente n’ont pas été dévoilées.

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

Le gouvernement français, qui détient déjà 84% d’EDF, a annoncé en juillet qu’il prendrait le contrôle total d’EDF pour l’aider à financer des investissements massifs pour réparer ses réacteurs et en construire de nouveaux.

La France a déclaré que la nationalisation d’EDF, qui coûtera à l’État 9,7 milliards d’euros, augmentera la sécurité de ses réserves énergétiques alors que l’Europe se bouscule pour trouver des alternatives au gaz russe.

(1 $ = 1,0365 euros)

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

Informations de Dominique Vidalon ; Edité par Sudip Kar-Gupta

Nos normes : Les principes de confiance de Thomson Reuters.