Au terme d’un match tendu, parfois houleux entre CO et Bordeaux-Bègles, le centre tarnais Thomas Combezou s’est exprimé fort dans le micro de Canal +: «Nous avons été foutus tout le match, il faut savoir. Aujourd’hui, en première mi-temps, on a arbitré Rory Kockott et au minimum, c’était un penalty … Ça me passionne, c’est de l’anti-rugby. On arbitre le même joueur chaque week-end, il est toujours le même. A Toulouse, à son retour, le même … ».

«En seconde période, ils (les Bordelais) ont joué l’anti-match et nous ne les avons pas appelés, Combezou continua. Ça ne me fait pas rire. L’arbitre a décidé de les remettre dans le jeu et cela m’a énervé. «  La rencontre entre les deux équipes ce vendredi a été marquée par de nombreux affrontements, même après l’épreuve victorieuse de l’UBB, où Matthieu Jalibert, exultant, a poussé le défenseur de Castres Julien Dumora.

Interrogé sur les fautes sifflées contre Kockott, l’entraîneur bordelais Christophe Urios a choisi de ne pas commenter. Son homologue de Castres, Mauricio Reggiardo, a préféré calmer les choses après la sortie de son joueur: «C’était un match tendu, pas facile à arbitrer. Nous avions fait le nécessaire pour le gagner mais ce serait trop facile de parler de l’arbitre.  »

READ  6N: Ne vous inquiétez pas de lancer Jones au 100e test de Biggar au Pays de Galles