Une femme, portant un masque protecteur, passe devant le logo de Sanofi au siège de la société à Paris, France, le 31 janvier 2022. REUTERS/Violeta Santos Moura

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

  • Voit toujours l’approbation du vaccin COVID-19 au premier trimestre
  • Consolidation du secteur pharmaceutique
  • Sanofi ne participera pas -CFO

PARIS, 4 février (Reuters) – Le fabricant français de médicaments Sanofi (SASY.PA) a déclaré qu’il s’attendait toujours à ce que son vaccin COVID-19 soit approuvé au premier trimestre et contribue à stimuler la croissance de ses bénéfices cette année après avoir annoncé une augmentation des ventes au quatrième trimestre et revenus vendredi.

Le groupe, qui espère un retour après avoir perdu du terrain dans la course au jab COVID-19, a déclaré qu’il visait une augmentation de son bénéfice par action dans le « bas à deux chiffres » en 2022.

Ses ventes au cours des trois mois précédant décembre ont augmenté de 4,1% à 9,99 milliards d’euros (11,45 milliards de dollars) tandis que son BPA s’est établi à 1,38 euro, contre 1,22 euro au même trimestre l’an dernier.

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

Pour l’ensemble de l’année 2021, son bénéfice par action a progressé de 15,5% à taux de change constants, alors que l’entreprise avait guidé pour une hausse de 14%.

Bien qu’il soit l’un des plus grands fabricants de vaccins au monde en termes de ventes avant la pandémie de COVID-19, Sanofi a été battu par de nouveaux venus qui utilisaient une nouvelle technologie d’ARNm pour immuniser les gens contre le coronavirus.

READ  Emmanuel Macron News: L'UE forcée de faire confiance au président français en tant que leader "de facto" | Monde | informations

Il se concentre plutôt sur les efforts avec le partenaire britannique GlaxoSmithKline (GSK.L) pour développer un candidat vaccin COVID-19 basé sur l’approche plus conventionnelle à base de protéines, où des essais de masse sont en cours.

Les deux partenaires avaient initialement ciblé l’approbation au premier semestre 2021, qui a ensuite été reportée à la fin de l’année et en décembre, ils ont de nouveau repoussé l’approbation prévue au premier trimestre 2022. lire la suite

Vendredi, le directeur financier de Sanofi a déclaré qu’il attendait toujours l’approbation pour le premier trimestre.

« Nous attendons toujours les résultats définitifs (du procès)… Donc en attendant les résultats, premier trimestre (pour l’approbation) », a déclaré Jean-Baptiste Chasseloup de Châtillon aux journalistes.

Le géant des biens de consommation Unilever (ULVR.L) a offert 50 milliards de livres le mois dernier pour l’activité de soins de santé grand public du fabricant de médicaments GlaxoSmithKline (GSK.L), mais a refusé d’augmenter son offre lorsque GSK a demandé un prix plus élevé. Lire la suite

De Chatillon a déclaré qu’il s’attendait à « une certaine consolidation » dans le secteur pharmaceutique suite à cette tentative mais que Sanofi n’en ferait pas partie. Sanofi prévoit de séparer sa propre unité de santé grand public d’ici fin 2022.

« Nous ne sommes pas dans ce jeu », a déclaré De Chatillon, ajoutant que l’objectif de l’entreprise était d’accroître la valeur de cette division.

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

Montage par Sudip Kar-Gupta et Tomasz Janowski

Nos normes : Les principes de confiance de Thomson Reuters.