Le 11e Festival international du film de Dharamshala (DIFF), qui présente les meilleurs films indépendants d’Inde et du monde entier, revient avec une édition physique après avoir été mis en ligne par la pandémie pendant deux ans. Le DIFF aura un grand groupe de cinéastes qui viendront projeter leurs films, et le programme comprend également des séminaires et des ateliers.

Le DIFF aura de nouveau lieu à l’Institut tibétain des arts du spectacle (TIPA), qui se trouve à proximité de la place principale de McLeod Ganj. Les salles de projection comprennent deux des cinémas numériques mobiles ultramodernes de PictureTime, en plus de l’auditorium nouvellement construit de TIPA. Des installations numériques modernes seront installées sur chaque site pour assurer le plus haut niveau de qualité.

La directrice du festival, Ritu Sarin, a déclaré : « Nous sommes très heureux d’annoncer notre programmation ! Alors que nous sortons de deux ans de Covid, nous avons eu une récolte exceptionnelle de nouveaux films incroyables de toute l’Inde et du monde parmi lesquels choisir. Ce fut un défi très difficile pour notre équipe de sélection de passer au crible autant d’excellents films et nous avons eu de longues discussions et débats avant de décider du programme final. Nous sommes impatients d’accueillir à nouveau le public et les cinéastes pour vivre, respirer et parler de film pendant quelques jours dans le cadre magnifique de McLeod Ganj ! »

La programmation de longs métrages indiens de cette année : Jhini Bini Chadariya (The Brittle Thread) de Ritesh Sharma ; Manikbabur Megh (Le nuage et l’homme) d’Abhinandan Banerjee ; Pierre de Natesh Hegde ; Les fées de Shankar d’Irfana Majumdar ; Taangh (Désir) de Bani Singh ; Urf (alias) de Geetika Narang Abbasi ; Adh Chanani Raat (Nuit du Croissant) de Gurvinder Singh ; Vainqueur du Golden Eye Award du Festival de Cannes, Tout ce qui respire de Shaunak Sen ; Dharti Latar Re Horo (Tortue sous la terre) de Shishir Jha ; Dhuin d’Achal Mishra; Dostojee de Prasun Chatterjee ; et Prends soin de moi de Farida Pacha.

READ  Roland-Garros 2022 | Internationaux de France COVID-19 : Novak Djokovic pourrait jouer en France selon les dernières règles en matière de vaccins

Les faits saillants internationaux incluent : A New Old Play de Qiu Jiongjiong (Chine, 2021) ; Neighbours (Suisse, Irak, Syrie, 2021) de Mano Khalil ; Rehana (Bangladesh, Singapour, Qatar, 2021) d’Abdullah Mohammed Saad ; The Crossing (France, Allemagne, République tchèque, 2021) de Florence Miailhe ; Dear Future Children (Allemagne, Royaume-Uni, Autriche, 2021) de Franz Böhm ; Flee (Danemark, France, Norvège, Suède, 2021) de Jonas Poher Rasmussen ; Le silence de la taupe (Guatemala, 2021) d’Anais Taracena ; et The Territory (Brésil, Danemark, États-Unis, 2022) d’Alex Pritz.

La programmation du DIFF 2022 comprend des films pour enfants, des films d’animation et des courts métrages. Le cinéaste Umesh Kulkarni, qui a soutenu et participé au DIFF depuis sa première année, a sélectionné les courts métrages. Monica Wahi, spécialiste des médias pour enfants qui organise des films pour le DIFF depuis un certain temps, est la commissaire du programme pour jeunes adultes du festival.

Pour ceux qui ne peuvent pas assister physiquement au DIFF cette année, une version numérique du DIFF 2022 sera disponible en ligne du 7 au 13 novembre avec un calendrier condensé. Les téléspectateurs ne pourront visionner que les films ayant obtenu l’autorisation DIFF pour les projections sur Internet. Les laissez-passer et plus d’informations seront bientôt disponibles.