TEHERAN – Six films de cinéastes suisses de renom sont examinés dans la section Classiques préservés du 38e Festival international du film de Fajr, qui se déroule actuellement à Téhéran.

Les films ont été restaurés par la Cinémathèque suisse, ont annoncé les organisateurs.

Le film muet du réalisateur Jacques Feyder de 1925 « Visages d’enfants » est un moment fort de l’affiche.

Il raconte l’histoire d’un garçon dont la mère est décédée et les ressentiments qui se développent lorsque son père se remarie. C’était un exemple notable de réalisme cinématographique à l’ère du cinéma muet, et son drame psychologique était intégré aux paysages naturels de la Suisse, où une grande partie du film a été tournée sur place.

Cette section présentera également « My Persia Flight », un documentaire du pionnier de l’aviation suisse Walter Mittelholzer sur son vol de Zurich à Téhéran en 1924.

La programmation comprenait également le drame de 1969 du réalisateur Alain Tanner « Charles, Dead or Alive ». Ce film parle d’un homme qui n’est pas satisfait de sa position dans la vie, prend un faux nom, quitte la maison et commence à voyager sans but avec un partenaire qu’il connaît.

Sera également présenté « The Madman », le drame du réalisateur Claude Goretta. Le film français de 1970 suit George, un homme qui s’occupe de sa femme invalide et a un travail à temps plein. Lorsqu’une société d’investissement efface ses économies, George, d’âge moyen, est bientôt contraint de prendre sa retraite pour des raisons de santé. George mène une vie criminelle lorsque l’entreprise lui tourne le dos et que l’argent s’épuise du jour au lendemain. Il est bientôt conduit au bord de la folie par la malheureuse série d’événements qui ont lieu.

READ  Barbra Streisand éclipse Bradley Cooper et Lady Gaga dans "A Star Is Born"

« Les arpenteurs » de Michel Soutter a également été sélectionné pour la projection. Dans ce drame de 1972, un arpenteur paresseux est frustré par deux femmes dont il inspecte les maisons pour qu’elles soient détruites pour faire place à un parc. Dans un autre domaine de l’histoire, un autre homme donne un chapeau à un homme, qui lui demande de le donner à sa fiancée en cadeau. Cependant, il donne par erreur le cadeau à une autre fille et lui fait l’amour.

On y trouve également « The Big Night », le drame de 1976 du réalisateur Francis Reusser. Il s’agit de Léon, qui s’engage dans un petit groupe léniniste où il rencontre Léa, l’amante du chef de groupe et militante dévouée. Mais tout se dégrade une fois que la police commence à surveiller chacun de ses mouvements.

Les organisateurs du 38e Festival international du film de Fajr ont précédemment déclaré que le premier film du célèbre cinéaste russe Andrei Arsenyevich Tarkovsky, « Ivan’s Childhood », serait projeté dans la section Classiques préservés de l’événement, qui se termine mercredi.

Photo : Cette photo combinée montre des affiches de certains classiques suisses qui ont été sélectionnés pour être exposés au Fajr Classic Preserved.

MMS / YAW