Par Jeanne D’Arcy, messagère du milieu de la ville

Les billets seront mis en vente aujourd’hui (12 mars) au public pour le 24e Festival du film français de la Nouvelle-Orléans, l’un des plus anciens festivals de langues étrangères du pays.

Le festival de cette année est dédié à la mémoire du regretté directeur artistique émérite de la New Orleans Film Society, John Desplas. Ce résident de longue date de Mid-City a joué un rôle déterminant dans la direction du premier Festival du film français il y a 24 ans et a été impliqué dans le festival jusqu’à sa mort l’année dernière à l’âge de 75 ans.

John Desplas

Selon le nouveau Orléans Film Society, Desplas a dit un jour dans une interview que le premier film français que j’ai vu était celui de François Truffaut “Les Quatre Cent Coups »(« Les 400 coups »).

«C’est à ce moment-là que je suis tombé amoureux du cinéma français», a-t-il déclaré.

En 1995, le ministère de la Culture du gouvernement français lui a décerné le titre de Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres en reconnaissance de ses efforts pour élargir l’audience nationale des films à travers le monde.

Desplas a également aidé à fonder le Festival du film de la Nouvelle-Orléans en 1989 et a été le critique de cinéma de l’ancien hebdomadaire local Figaro, selon sa nécrologie. Il gagnait sa vie en tant que comptable et comptable, mais il est surtout connu pour son expansion, sa profonde connaissance du cinéma et sa passion pour le partager avec les autres et la construction d’une culture cinématographique à la Nouvelle-Orléans.

READ  Hadopi se moque des failles des sites illicites pour faire l'éloge de l'offre légale

Le festival, qui se déroule en toute sécurité à l’extérieur dans The Broadside, 600 N. Broad St., et virtuellement sur la plate-forme de diffusion: ouvre le 23 mars et ferme le 31 mars.

Il mettra en valeur l’excellence du cinéma francophone classique et contemporain, et tous les films seront projetés avec des sous-titres anglais. De la musique live accompagnera une sélection de films francophones et un programme de courts métrages.

Le festival s’ouvre le 23 mars avec le film «Nous deux” (“Deux”) réalisé par Filippo Meneghetti. La France a soumis ce film dans la catégorie “Meilleur long métrage international” pour les Oscars 2021.

Une performance de Sarah Quintana et Michael Doucet précède la projection.

Vingt-trois films seront présentés, couvrant le monde francophone et même un film en wolof de Sguneau, “Mandabi »(« Le mandat »). La participation canadienne aux Oscars 2020, “Antigone, »Il est basé sur la tragédie grecque classique du même nom. Il y a aussi un film, «17 Year Locust», sur un immigrant haïtien arrivant en Louisiane.

Ce ne sont là que quelques exemples des films diversifiés et uniques que l’on peut voir dans ce festival socialement éloigné, ou virtuellement. Regarder ici pour une gamme complète.

Les billets individuels ont été mis en vente le 5 mars pour les membres de la New Orleans Film Society et les détenteurs d’un laissez-passer de festival, et ont été mis à la disposition du public le 12 mars. avantages membres rejoindre à tout moment, y compris le jour de l’ouverture du festival.

Les membres et le public peuvent acheter des billets de projection individuels, des laissez-passer tout accès, des laissez-passer virtuels, des laissez-passer virtuels pour la maison et des laissez-passer étudiant-enseignant. Regarder ici pour plus d’informations.

READ  L'argument d'un conducteur Prius en faveur du tarif par mile