PARÍS (Reuters) – Francia registró un déficit y una deuda récord del sector público el año pasado, pero estos se ubicaron por debajo de las expectativas luego de que la economía se contrajera menos de lo previsto en la planificación presupuestaria del gobierno, mostraron datos oficiales le vendredi.

Le déficit public du pays est passé à 9,2% du produit intérieur brut (PIB), le plus élevé depuis 1949, contre 3,1% en 2019, a indiqué l’agence officielle des statistiques Insee. Mais c’était en deçà des attentes du gouvernement d’un déficit de 10,2%.

Pendant ce temps, la dette publique brute a atteint un record de 115,7% du PIB l’an dernier, contre 97,6% en 2019, mais était également inférieure aux 117,5% estimés dans la planification budgétaire du gouvernement.

La dette de la France a grimpé en flèche l’année dernière alors que le gouvernement a déboursé des milliards pour soutenir les entreprises et les travailleurs au pire de la crise des coronavirus.

“Cette protection nous permet de garantir un fort rebond de notre économie une fois la crise sanitaire passée”, a déclaré le ministre des Finances Bruno Le Maire dans un communiqué.

“Lorsque l’activité économique aura repris, nous devrons commencer à rembourser cette dette avec notre stratégie basée sur la croissance, la maîtrise des dépenses publiques et les réformes structurelles”, a-t-il ajouté.

Les chiffres inférieurs aux attentes ne sont pas une surprise étant donné que la récession française s’est avérée moins sévère que prévu lorsque la planification budgétaire du gouvernement était en cours. L’Insee a indiqué le mois dernier que l’économie s’était contractée de 8,4% l’an dernier, moins que la contraction de 10% sur laquelle le gouvernement avait basé sa planification budgétaire.

READ  Zidane admire Benzema après le Real-Mönchengladbach: "C'est merveilleux de le voir comme ça"

Actuellement, le gouvernement s’attend à ce que le déficit soit ramené cette année à 6,7% du PIB et le fardeau de la dette à 116,2%. Il devrait mettre à jour ses prévisions de finances publiques pour 2021 en avril.

(Reportage de Leigh Thomas; édité par Ana Nicolaci da Costa)