Le Premier ministre français Jean Castex, le ministre de l’Economie et des Finances Bruno Le Maire et le ministre adjoint de l’Action publique et des Comptes Olivier Dussopt, portant des masques protecteurs, partent après la première réunion hebdomadaire du cabinet de l’année à l’Elysée à Paris, France, le janvier 5. , 2022. REUTERS/Sarah Meyssonnier

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

PARIS, 16 janvier (Reuters) – La reprise économique française plus forte que prévu l’an dernier signifie que le déficit budgétaire du secteur public devrait être meilleur que prévu, a déclaré le ministre du Budget dans une interview publiée dimanche.

Le gouvernement avait construit sa planification budgétaire sur les attentes d’une croissance économique de 6,25% l’année dernière, mais les indications les plus récentes indiquent que ce chiffre devrait se situer autour de 6,7%.

« La force de notre croissance se traduit par plus de recettes fiscales que prévu et nous dépensons moins parce que les entreprises ont moins recours à l’aide d’urgence », a déclaré le ministre des Comptes publics, Oliver Dussopt, au journal Le Journal du Dimanche.

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

« Toutes les recettes supplémentaires vont entièrement à la réduction du déficit, même sans sacrifier aucune mesure pour stimuler l’économie ou soutenir le pouvoir d’achat », a-t-il ajouté.

Le gouvernement injecte 100 milliards d’euros (114 milliards de dollars) dans l’économie, principalement en investissements publics, dans le cadre d’un plan de relance en cas de pandémie et a également dû distribuer l’année dernière une aide d’urgence aux ménages à faible revenu qui luttaient contre la hausse de l’inflation.

READ  Les hommes milliardaires "dépensent encore plus que les femmes" pour la mode, mais pas sans une aide coûteuse

Malgré les dépenses de relance et le soutien des revenus, le déficit public de 2021 devrait désormais osciller autour de 7% de la production économique, a-t-il déclaré. Le gouvernement avait précédemment fixé le déficit à 8,2 %.

Dans ce contexte, le ministère des Finances était à l’aise avec ses prévisions selon lesquelles le déficit diminuera encore cette année à 5% et sera de retour en dessous du plafond de déficit de l’Union européenne de 3% en 2027, a déclaré Dussopt.

La reprise plus forte que prévu signifie que le déficit de l’État central devrait être meilleur que prévu à hauteur de 34,5 milliards d’euros à 171 milliards d’euros, a-t-il déclaré.

(1 $ = 0,8761 euro)

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

Informations de Leigh Thomas; édité par jonathan oatis

Nos normes : Les principes de confiance de Thomson Reuters.