L’opérateur ferroviaire national suisse a subi une perte de 325 millions de francs suisses (347 millions de dollars) l’année dernière en raison de la pandémie de Covid.

Les chemins de fer publics ont déclaré qu’environ un tiers de moins de clients ont utilisé leurs trains en 2021, tandis que l’unité de fret a connu une stagnation en termes de volumes transportés.

« Le coronavirus provoque une grande pression financière », a déclaré la société dans un communiqué de presse mardi. Cependant, le la perte était moindre qu’en 2020notamment grâce à des mesures de réduction des coûts et à un soutien gouvernemental accru.

La société a déclaré qu’elle avait l’intention de stabiliser sa situation financière à long terme et d’économiser environ 6 milliards de francs d’ici 2030.

« Compte tenu des avantages du rail pour le climat, l’entreprise s’attend à une forte croissance de la demande à long terme », a-t-il déclaré.

Une satisfaction accrue du personnel, une satisfaction élevée des clients et un bon respect des délais ont également été mentionnés.

La société a ajouté qu’elle se concentrait sur la fourniture d’un « rail ponctuel, fiable et sûr » en 2022, malgré quelques ratés dans les services régionaux l’année dernière.

Les Chemins de fer fédéraux suissesconnue sous ses acronymes dans les langues nationales comme SBB, CFF ou FFS, elle a été fondée il y a 120 ans et compte environ 33 500 employés.

swissinfo.ch/urs

READ  Tour de France 2021 : Tadej Pogacar remporte la 17e étape pour étendre son avance au général