Parce que c’est important: Les GPU modernes ont poussé le vénérable connecteur Molex à 8 broches à la limite. Nvidia l’a dénoncé avec les cartes Founders Edition de cette génération, qui disposent d’un connecteur propriétaire à 12 broches ; Les AIB choisissent entre surcharger les cartes gourmandes avec trois connecteurs ou les affamer avec deux.

Un nouveau connecteur d’alimentation, appelé 12VHPWR, résout ce problème en fournissant autant de puissance que quatre connecteurs Molex à 8 broches – 600W. Il fait partie de la norme PCIe 5.0 et pourrait commencer à apparaître dans les GPU l’année prochaine.

Certains fabricants ont déjà répertorié vos prises et câbles 12VHPWR, d’où les photos. Mais le mérite de la plupart des détails revient à Le laboratoire d’Igor, que vous avez appris sur le connecteur auprès des fabricants d’alimentations et des AIB. Ce dernier a été soulagé de passer des anciens 8 broches.

Comme son nom l’indique, le connecteur 12VHPWR possède 12 broches/prises d’alimentation. Ils font 3 mm de large, au lieu de 4,2 mm comme Molex. Il possède également quatre minuscules broches/prises de contact en bas pour transporter les signaux de bande latérale et un loquet en haut pour fixer les broches dans les prises.

Chacun des 12 canaux d’alimentation peut transporter au moins 9,2 A à 12 V. Lorsque les 12 canaux sont actifs, il peut transporter un total de 55,22 A ou 662,4 W. Mais il ne peut pas être associé à des GPU qui consomment plus de 600 W car ils ont besoin ~ 10% de redondance.

De manière impressionnante, avec une largeur de 19 mm, il n’est qu’une fraction plus grand qu’un seul connecteur à 8 broches. Cependant, il nécessite des câbles plus robustes, faits de matériaux plus haut de gamme.

READ  L'iPad 10,2 pouces d'Apple tombe à 279 $ chez Amazon et Walmart

Pour le moment, il n’y a pas de GPU qui nécessite les 600W complets. Le premier GPU censé utiliser le connecteur 12VHPWR est le (non confirmé) RTX 3090 Ti, qui pourrait consommer 450W.

Mais le connecteur peut être pleinement utilisé plus tôt que prévu. On pense que les GPU de centre de données de nouvelle génération d’AMD et de Nvidia utilisent des conceptions de puces gourmandes en énergie et sont deux fois plus gros que leurs offres actuelles, qui consomment déjà 250-300 W.

Crédit d’en-tête : Vagelis Lnz