Le groupe français Canal + TV a annoncé vendredi qu’il cesserait de diffuser les matchs de football de première division française pour protester contre la décision d’octroyer certains droits de diffusion à Amazon (AMZN.O).

La manœuvre de Canal + replonge la Ligue professionnelle française (LFP) dans une nouvelle crise alors qu’elle espérait régler les problèmes liés au retrait de l’agence espagnole de droits médias Mediapro, dont les contrats ont dû être à nouveau adjugés faute de paiement.

Le géant américain du streaming Amazon s’est imposé vendredi comme l’un des lauréats des nouveaux accords de streaming, choisis par la LFP pour diffuser les matchs majeurs de Ligue 1 jusqu’en 2024. Les contrats de streaming permettent de financer les clubs de France de football.

Aux termes de l’accord, Canal + avait conservé les droits de diffusion des jeux qu’elle proposait déjà à ses clients. Il avait également récupéré certains des droits à mi-saison après le retrait de Mediapro.

Mais Canal +, historiquement l’une des principales chaînes de télévision sur le football en France, a presque immédiatement publié vendredi un communiqué disant qu’elle ne diffuserait plus les matchs de Ligue 1.

“Canal+ regrette la décision de la ligue professionnelle française de choisir la proposition d’Amazon, au détriment de ses partenaires historiques comme Canal+ et beIN Sports”, a-t-il déclaré.

La LFP devait recevoir 663 millions d’euros (802 millions de dollars) des accords récemment attribués, qui comprennent également les droits de certains matchs de deuxième division, ont précédemment rapporté le journal français L’Equipe et la chaîne de télévision RMC Sport.

READ  Dlamini devient le premier coureur sud-africain noir du Tour de France

La LFP n’a pas pu être jointe pour un commentaire immédiat.

‘OFFRE HISTORIQUE’

On ne savait pas dans l’immédiat ce qu’il adviendrait des jeux que Canal + était censé diffuser. Le groupe avait conclu son propre accord avec beIn Sports pour ses matches de Ligue 1. BeIn a refusé de commenter.

Amazon a confirmé dans un communiqué avoir décroché les droits, mais n’a pas commenté le retrait de Canal+.

“Cet accord historique fait de Prime Video un partenaire important du football professionnel en France”, a déclaré Amazon, qui commencera à diffuser des matchs fin août dans le cadre de l’accord.

Amazon, qui diffuse déjà des matchs de Premier League en Angleterre, s’efforce d’augmenter son streaming sportif dans le monde, bien qu’il n’ait pas encore fait une incursion dans le football français.

La société américaine disposait également des droits exclusifs de diffusion télévisée en France des séances du soir de l’Open de tennis de Roland Garros en juin, qui se tiennent pour la première fois.

Nos normes : Les principes de confiance de Thomson Reuters.