Le raider français Sealiway a eu du mal à remporter les Qipco Champion Stakes à Ascot pour Mickael Barzalona et Cedric Rossi.

Le joueur de trois ans avait montré une bonne forme dans les courses du groupe 1 plus tôt cette saison, mais s’est donné beaucoup de mal dans sa carrière pour refuser l’honneur de Dubaï à James Doyle et William Haggas dans les phases finales et remporter une 21e victoire de Champion Stakes pour La France. .

Sealiway s’est approché de Dubai Honor au milieu de la piste lors des phases finales, mais s’est approché de la ligne pour finalement gagner par trois quarts de longueur.

Image:
Sealiway et Mickael Barzalona après avoir remporté les Qipco Champion Stakes

Le vainqueur de l’année dernière, Addeybb, a fait la course tôt pour Tom Marquand et Haggas, mais s’est évanoui dans la ligne droite pour terminer sixième, tandis qu’Adayar a pris la tête pour William Buick mais a rencontré peu de pression dans les deux derniers stades et a terminé cinquième.

Le vainqueur irlandais des 2000 Guinées, Mac Swiney, a récupéré les morceaux en retard et a couru à la troisième place pour Kevin Manning et Jim Bolger.

Adayar quitte le terrain pour remporter le King George à Ascot
Image:
Adayar quitte le terrain pour remporter le King George à Ascot

Le favori Mishriff a très bien voyagé dans la course et a semblé menaçant, mais n’a pas répondu à la demande de David Egan et a terminé dans un quatrième quart temps un peu plus de trois longueurs.

Ce résultat signifiait également qu’Oisin Murphy a remporté son troisième championnat des jockeys, le pilote irlandais menant William Buick par deux vainqueurs avec une seule course à disputer.

READ  Tamburlini conclut la deuxième journée du championnat NCAA à égalité pour la sixième place

Le jockey de Sealiway, Mickael Barzalona, ​​a déclaré après la course : « Nous sommes venus ici avec beaucoup d’ambition et nous sommes très heureux de la façon dont il l’a fait aujourd’hui. Après sa carrière à l’Arche, il a montré qu’il était revenu en bonne forme. » .

« Contre ce grand peloton et ces chevaux forts, c’est une très bonne performance. Quand ils ne m’ont pas dépassé immédiatement, j’ai pensé que ce serait très difficile de passer.

« Mon cheval était très fatigué et le sol était très collant, mais il a fait un gros effort. »