Le BFIU a déclaré dans un rapport que 270 millions de Tk des fonds saisis ont été versés dans les coffres de l’État. Il a publié le rapport lors d’un événement à Dhaka samedi pour marquer ses 20 ans de fonctionnement.

Md Kamal Hossain, directeur supplémentaire de l’unité, a déclaré que la récupération de l’argent blanchi est un « processus complexe », ajoutant qu’ils avaient écrit à la Banque nationale suisse pour obtenir des informations sur les fonds sortis clandestinement du Bangladesh.

Selon les données publiées par la Banque nationale suisse jeudi dernier, les fonds déposés par des particuliers et des entreprises bangladais dans les banques secrètes suisses ont augmenté de 55% pour atteindre 871 millions de francs suisses en glissement annuel en 2021 après avoir chuté pendant trois ans. .

Kamal a déclaré que le BFIU a reçu des informations sur 67 individus et organisations bangladais de la Banque nationale suisse. Il a transmis les informations aux forces de l’ordre, à la Commission anti-corruption et aux enquêteurs d’autres agences.

Il a également recueilli des informations sur 800 autres personnes et organisations de différents pays, a déclaré Kamal.

L’argent est sorti clandestinement du Bangladesh principalement vers les États-Unis, le Royaume-Uni, Hong Kong, Dubaï, Singapour et l’Europe, selon le rapport.

Sans aucune précision, le rapport indique que les autorités ont saisi 383,8 millions de taka à la suite d’ordonnances judiciaires dans sept affaires en 2020-2021. Au total, 12,73 milliards de taka, saisies dans 63 affaires de blanchiment d’argent, ont été envoyées dans les coffres du gouvernement au cours des cinq dernières années.

READ  Patrick Vieira parle de la tentative de Daniel Ek d'acheter Arsenal avant de retourner à Crystal Palace | L'actualité du foot

Le gouverneur de la Banque du Bangladesh, Fazle Kabir, et le chef de la BFIU, Masud Biswas, étaient également présents.

Les dernières données annuelles de la Banque nationale suisse ont alimenté un débat sur la proposition du ministre des Finances AHM Mustafa Kamal d’offrir l’amnistie aux blanchisseurs d’argent, bien qu’il ne soit pas possible de confirmer si les fonds détenus par des Bangladais dans des banques suisses secrètes ont été détournés de la contrebande.

Des groupes travaillant sur la bonne gouvernance et la prévention de la corruption au Bangladesh affirment que la majeure partie de l’argent déposé dans les banques suisses par les Bangladais est illégalement gagné et blanchi à l’étranger.

Après avoir échoué à récupérer l’argent blanchi auprès des banques suisses, le gouvernement a été traduit devant la Haute Cour en 2021.

Par la suite, le tribunal a ordonné aux autorités de dresser une liste des Bangladais qui déposent de l’argent dans des banques suisses et de faire rapport sur les démarches pour récupérer les fonds.

Le secret et la politique sans poser de questions des banques suisses attirent un grand nombre de clients fortunés du monde entier.

La Banque nationale suisse publie cependant chaque année les données par pays. Le rapport annuel donne une idée de la somme d’argent que les riches ont déposée dans les banques.