L’Autriche mènera une campagne d’essais à grande échelle sur le Covid-19 pour tenter de raccourcir le deuxième verrouillage renforcé qui débutera mardi prochain, a déclaré dimanche 15 novembre le ministre des Affaires étrangères Sebastian Kurz. Faisant référence à la Slovaquie voisine, qui a massivement évalué sa population au début du mois, la chancelière autrichienne a déclaré à la radio publique ORF: «Nous avons décidé, ici en Autriche (…), pour suivre le même chemin. “

Dès mardi, des mesures renforcées pour lutter contre la propagation du coronavirus entreront en vigueur en Autriche, avec la fermeture d’écoles et de magasins non essentiels jusqu’au 6 décembre, afin de stopper l’épidémie de contamination. Kurz a exhorté samedi ses concitoyens à éviter tout contact.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi En Slovaquie, une campagne de dépistage de la population pour le coronavirus «digne du jour J»

Deux tiers de la population interrogée en Slovaquie

En Slovaquie, il y a deux semaines, les deux tiers de la population ont été testés, avec un peu plus de 1% de résultats positifs. Le chancelier autrichien n’a cependant pas précisé si le programme prévu par son gouvernement serait de même ampleur. Cependant, il a estimé que ces tests pourraient permettre au pays de redémarrer en décembre.

«Nous voulons mettre en place des tests à grande échelle à la fin de la fermeture afin que les écoles et autres zones puissent rouvrir en toute sécurité.a déclaré dimanche la chancelière, ajoutant que les enseignants seront parmi les premiers à être testés. «Nous savons que de nombreuses personnes se soucient de pouvoir célébrer [Noël] au moins, avec au moins certains de leurs proches “, il a dit. Le gouvernement donnera plus de détails la semaine prochaine sur ce projet, qui sera “Un défi logistique”, selon M. Kurz.

READ  Trente ans plus tard, «la réunification n'a rien changé dans la vie des Allemands de l'Ouest; pour ceux de l'Est, tout a changé "

La chancelière a été critiquée pour avoir retardé des actions plus drastiques cet automne, lorsque l’épidémie a recommencé à éclater. Le confinement partiel a été instauré il y a deux semaines, sans réussir à arrêter la circulation du virus.

Ce pays de 8,8 millions d’habitants avait été relativement épargné par la première vague du printemps, mais la deuxième vague exerce une forte pression sur son système de santé. Les autorités ont identifié dimanche 5 665 nouveaux cas, un nombre inférieur aux jours précédents et, pour la première fois depuis le 2 octobre, une série d’infections actives en baisse.

Mais le nombre de patients hospitalisés en réanimation (près de 600 personnes) a augmenté de 30% en une semaine. Depuis le début de l’épidémie, 1 829 personnes sont décédées du Covid-19 en Autriche, selon le rapport officiel.

Notre sélection d’articles sur le coronavirus

Le monde avec l’AFP