Il reste un peu plus de 2 mois avant l’évènement sportif le plus prestigieux et le plus suivi de la planète, après les Jeux Olympiques, et pourtant l’emballement médiatique est bien loin d’être là, et même les fans de foot font preuve d’un enthousiasme tout relatif à propos de cette Coupe du Monde 2022 qui traîne de nombreux boulets. Outre la morosité générale actuelle, entre guerre, inflation et catastrophes climatiques, c’est aussi la période à laquelle se déroulera ce Mondial qui pose problème, puisque celui-ci aura lieu pour la première fois de l’histoire en Automne, dans une saison grise et froide où les fans européens seront peu nombreux à se presser autour des écrans géants des centres-villes.

Mais il faut en plus ajouter à cela de nombreuses polémiques qui ont émaillé cette Coupe du Monde, depuis la nomination du Qatar en tant que pays organisateur sous fond de pots de vin jusqu’aux problèmes de sécurité sur les chantiers des stades pour la main-d’œuvre immigrée et les diverses preuves de la faible ouverture d’esprit de ce petit pays aux lois encore très intolérantes par rapport aux homosexuels, aux femmes et aux étrangers. Du coup, les appels au boycott ont émergé d’un peu partout, aussi bien de fédérations de football comme celle de la Norvège que d’ONG comme Human Rights Watch. Tout ceci fait que cette Coupe du Monde 2022 n’attise pour l’instant pas toutes les ardeurs, surtout auprès du grand public.

Mais il est un pays qui fait exception à cette règle, et qui trépigne depuis déjà des mois en attente de cette compétition, et il s’agit de l’Argentine. Mais cet enthousiasme débordant, aussi bien des fans de foot que des personnes un peu plus distantes du ballon rond, s’explique par plusieurs raisons.

READ  Larisa Iordache, autrefois la meilleure rivale de Simone Biles, se qualifie pour les JO

Tout d’abord, même s’il existe en effet quelques personnes un peu distantes du ballon rond, elles sont relativement rares dans un pays où le football est considéré comme une véritable religion et est suivi par toutes les franges de la société, aussi bien les hommes que les femmes, aussi bien les jeunes que les personnes âgées. En comparaison, le public européen est très masculin et plutôt âgé, et surtout avec une ferveur nationaliste bien moins grande que dans ce pays sud-américain où le drapeau et la patrie font partie du sang de chaque individu.

Et c’est cette ferveur qui explique que les Argentins ne peuvent attendre plus longtemps. Double championne du Monde, la dernière victoire de l’Albiceleste remonte à 1986, lorsque Maradona entrait dans la légende éternelle du panthéon argentin. Cela fait donc 36 ans que tout le peuple argentin attend un nouveau succès, et toute une génération de jeunes n’a tout simplement jamais connu la joie d’être champion du Monde. Mais avec la fin de leur disette en Copa America, puisque l’Argentine a remporté l’édition 2021, 19 ans après leur dernier succès, les fans ont l’impression d’avoir enfin vaincu le mauvais sort et mis fin à une liste impressionnante de défaites en finale ou dans des matches serrés. Ainsi, une victoire en Coupe du Monde leur paraît désormais plus qu’accessible. Et ils ont relativement raison car même si l’Argentine ne fait pas figure de grande favorite, elle reste malgré tout, avec une cote à 8,00, l’un des plus sérieux prétendants à la victoire finale. Le Brésil, autre pays sud-américain en attente d’un sacre mondial depuis bien trop longtemps, l’Angleterre, ennemi héréditaire de l’Argentine et qui voudra faire oublier une année terrible à sa population, et la France de Killian Mbappé, tenante du titre, semblent toutefois un peu au-dessus.

READ  Lucas Digne: Newcastle offre à Everton 22,5 millions de livres sterling plus Sean Longstaff pour l'arrière gauche français | L'actualité du foot

Mais si les Argentins sont excités plus que les autres, c’est avant tout pour un seul et unique homme, Lionel Messi. Il est leur idole absolue, alors que l’histoire entre Messi et l’équipe nationale argentine n’a pourtant pas toujours été de tout repos puisqu’il avait même annoncé sa retraite internationale après une énième désillusion en Copa America en 2016. Mais désormais, tout le monde sait que cette compétition sera la dernière de Leo, et tout le pays n’a qu’un rêve : voir Lionel Messi succéder à Diego Maradona en soulevant le trophée et en ramenant la coupe au pays. Une chanson a même déjà été créée pour cela : « On a déjà 2 coupes, maintenant on en veut 3. Diego en a ramené une, celle-ci la ramènera Lionel. On sera champions comme en 86. »

Autrement dire que les espoirs sont immenses du côté de l’Argentine, car tout le pays sent que c’est le moment ou jamais de marquer l’histoire, et surtout de consacrer Messi comme « meilleur joueur de football de tous les temps », un titre difficile à clamer sans titre mondial. Mais attention, car plus hautes sont les espérances, et plus cruelles seront les défaites, et tout autre résultat qu’une victoire en finale de cette Coupe du Monde sera vécu comme un véritable drame national dans tout le pays.