La nouvelle société de médias de Donald Trump prévoit de lancer son application de médias sociaux Truth Social le 21 février, selon une liste de l’App Store d’Apple Inc.

Truth Social, l’alternative de Trump Media & Technology Group (TMTG) à Twitter, est disponible en précommande avant d’être mis en ligne le jour férié de la Fête des Présidents.

Comme Twitter, l’application propose des fonctionnalités pour suivre d’autres personnes et des sujets d’actualité, sur la base de photos de démonstration.

Le lancement de l’application interviendrait 13 mois après Meta Platforms Inc Facebook et Twitter a interdit à l’ancien président des États-Unis d’encourager ses partisans à participer à l’attaque du 6 janvier contre le Capitole des États-Unis sur la base d’allégations non fondées de fraude généralisée lors de l’élection présidentielle de 2020.

Commémorant le premier anniversaire de l’attaque, Joe Biden a déclaré jeudi que les fausses affirmations de son prédécesseur pourraient ébranler l’état de droit et renverser les futures élections.

TMTG et Apple n’ont pas répondu aux demandes de commentaires, mais une source proche du dossier a confirmé que le 21 février est la date de lancement prévue de l’application.

Le lancement devrait être la première des trois étapes du développement de TMTG. Le second serait un service d’abonnement de vidéo à la demande appelé TMTG + avec divertissement, actualités et podcasts, selon le site Web de la société. Une présentation aux investisseurs en novembre a indiqué que TMTG souhaite également lancer un réseau de podcasts.

TMTG est actuellement évalué à 4,3 milliards de dollars sur la base du cours de l’action de Digital World Acquisition Corp. TMTG a accepté en octobre de fusionner avec la société de chèques en blanc pour une valorisation de 875 millions de dollars.

READ  VDL avertit l'UE d'un "monde fragmenté plein de contradictions" suite au chaos vaccinal d'AstraZeneca | Monde | informations

Les partisans de Trump et les investisseurs particuliers se sont emparés des actions de Digital World, pariant que la popularité de Trump auprès de sa base politique républicaine se traduira par un succès commercial fulgurant.

Le contrat d’achat par chèque en blanc est confronté à des risques réglementaires. Le mois dernier, la sénatrice démocrate américaine Elizabeth Warren a demandé au président de la Securities and Exchange Commission, Gary Gensler, d’enquêter sur la fusion prévue pour d’éventuelles violations des lois sur les valeurs mobilières entourant la divulgation. La SEC a refusé de commenter si elle prévoyait une action.

Le mois dernier, TMTG a levé 1 milliard de dollars supplémentaires auprès d’investisseurs privés.