Lors de récentes discussions sur une interdiction de l’UE sur les importations de charbon russe, Berlin a obtenu une transition de 120 jours, contre la proposition initiale de 90 jours. Les sources s’attendent à des demandes similaires de leurs homologues allemands lorsque les propositions pétrolières seront discutées.

La commission n’a pas encore fixé de calendrier pour la présentation du projet de blocus pétrolier aux États membres, mais on ne pense pas qu’il sera partagé avant le second tour de scrutin de l’élection présidentielle française du 24 avril.

L’Allemagne a promis vendredi une augmentation de 2 milliards d’euros (1,67 milliard de livres sterling) de son budget d’aide militaire, dont plus d’un million d’euros ira directement à l’Ukraine.

L’argent, rapporte le Tagesschau allemand, peut être utilisé pour acheter du matériel militaire aux États-Unis et dans d’autres pays, bien qu’il soit soumis à des autorisations supplémentaires s’il est dépensé en Allemagne.

Pendant ce temps, le ministre allemand des Finances a exhorté les citoyens à réduire drastiquement leur consommation d’énergie car cela « agace Poutine ».

Robert Habeck, des Verts, a déclaré : « En règle générale, je dirais que nous pouvons toujours économiser 10 %. J’exhorte tout le monde à économiser l’énergie dès maintenant.

« Si à Pâques on peut faire du vélo ou prendre le train, c’est bien aussi. Cela fait économiser de l’argent à votre portefeuille et agace Poutine.

L’Allemagne, qui dépend de Moscou pour la majeure partie de son énergie, s’est engagée à cesser d’importer du carburant russe d’ici la mi-2024.

Il a déjà réduit sa part des importations de gaz de 55 % avant l’invasion russe de l’Ukraine le 24 février à 40 %.

READ  Poutine snobe le sommet sur le climat de la COP26, un coup dur pour Boris Johnson

Les responsables craignant que Vladimir Poutine, le président de la Russie, ne coupe l’approvisionnement de l’Allemagne, ont activé des plans d’urgence en prévision d’une pénurie de gaz, ce qui pourrait conduire à un rationnement des ménages et des entreprises.