Une salle spéciale pour l’isolement des cas suspects de monkeypox, à l’intérieur de l’hôpital Kasturba pour les maladies infectieuses à Mumbai, en Inde, en mai. Pierre angulaire / Divyakant Solanki

L’Afrique du Sud a confirmé un troisième cas de monkeypox, chez un touriste suisse de 42 ans, a annoncé le département de la santé de la province du Limpopo.

Ce contenu a été publié le 11 juillet 2022 – 09:53

Reuters/ts

Le touriste, qui était en vacances en Afrique du Sud, a développé des symptômes tels qu’une éruption cutanée, des douleurs musculaires et de la fatigue. Son infection a été confirmée comme étant la variole du singe par l’Institut national sud-africain des maladies transmissibles.

« Trois contacts ont déjà été identifiés et aucun d’entre eux n’a développé de signes jusqu’à présent », a déclaré Phophi Ramathuba, un responsable de la santé du Limpopo, dans un communiqué.

Monkeypox est une maladie virale qui provoque des symptômes pseudo-grippaux et des lésions cutanées. Il est endémique dans certaines parties de l’Afrique, mais pas en Afrique du Sud.

Plus de 50 pays où la variole du singe n’est pas endémique ont signalé des flambées de la maladie virale, les cas confirmés dépassant 7 600. La Suisse comptait 135 cas confirmés au 7 juillet.

Conforme aux normes JTI

Conforme aux normes JTI

En savoir plus: SWI swissinfo.ch certifié par la Journalism Trust Initiative

READ  Aperçu de la Coupe d'Europe féminine Suède vs Suisse : où la regarder, heure de début, composition prévue | Coupe d'Europe féminine de l'UEFA