ANKARA

L’administration chypriote grecque achètera six hélicoptères d’attaque à la France, ont rapporté mardi les médias locaux.

La commission parlementaire de défense a approuvé le déblocage de 53 millions d’euros (environ 56 millions de dollars) à verser à titre d’avance au géant aérospatial Airbus, selon le quotidien chypriote grec Politis.

Le coût total des hélicoptères et des munitions, y compris les balles, les lance-roquettes et les missiles guidés, sera d’environ 140 millions d’euros, à payer par tranches jusqu’en 2026, selon le rapport.

Le ministère de la Défense souhaite à terme acquérir 12 hélicoptères d’attaque français, a-t-il ajouté.

Elle prévoit également de vendre 11 hélicoptères d’attaque Mi-35 de fabrication russe à la Serbie, notamment en raison de leur technologie obsolète et de leurs coûts de maintenance élevés.

Les sanctions de l’Union européenne contre la Russie ont également rendu les réparations et l’entretien des hélicoptères presque pratiquement impossibles, selon le rapport.

Quant aux autres produits russes de son arsenal militaire, dont les chars T-80, les véhicules d’infanterie BMP-3 et divers systèmes de défense aérienne, l’administration chypriote grecque travaille à trouver des solutions pour les maintenir opérationnels, selon le quotidien.

Le site de l’Agence Anadolu ne contient qu’une partie de l’actualité proposée aux abonnés sur le Système de Diffusion d’Actualités AA (HAS), et sous une forme résumée. Contactez-nous pour les options d’abonnement.

READ  Solskjaer cherche un grand rôle pour Jesse Lingard malgré une erreur en Suisse