Le PDG de Tesla, Elon Musk, a déclaré lundi 27 septembre que le président américain Joe Biden et son administration étaient biaisés contre son entreprise.

Le milliardaire de la technologie a ajouté que l’administration Biden « n’est pas la plus amicale » et est contrôlée par les syndicats.

« Biden a organisé ce sommet EV, il n’a pas invité Tesla … (Il) a invité GM, Ford, Chrysler et l’UAW (United Auto Workers) », a déclaré Musk lors d’une table ronde à la Code Conference à Beverly Hills. , Californie.

« Un sommet sur les véhicules électriques, à la Maison Blanche, (Ils) n’ont pas mentionné Tesla une seule fois et ont félicité GM et Ford pour avoir mené la révolution des véhicules électriques. Cela semble-t-il peut-être un peu biaisé ? » mentionné.

« Ce n’est pas l’administration la plus sympathique, elle semble être contrôlée par les syndicats », a déclaré Musk. Additionnel.

Biden avait invité le mois dernier les principaux constructeurs de véhicules électriques (VE), dont General Motors (GM) et Ford (F), ainsi que Stellantis, la société formée par la fusion plus tôt cette année de Fiat Chrysler et du français PSA, au White House to Celebrate les objectifs ambitieux des véhicules électriques fixés par les constructeurs automobiles.

Cependant, il n’a pas invité Tesla, qui est le plus grand constructeur mondial de véhicules électriques.

Selon un CNN rapport, l’une des raisons possibles pour ne pas avoir invité l’entreprise de véhicules électriques dirigée par Elon Musk était la présence du syndicat United Auto Workers (UAW) à la cérémonie.

L’UAW représente les travailleurs de GM, Ford et Stellantis, mais s’est battu, jusqu’à présent sans succès, pour organiser les travailleurs de Tesla dans l’usine du constructeur de véhicules électriques à Fremont, en Californie.

READ  "L'économie se redresse, mais attention aux mauvaises surprises!"