L’activité des services en France chute pour la première fois depuis janvier alors que la demande faiblit

PARIS (Reuters) – L’activité dans le secteur dominant des services en France a chuté en juin pour la première fois depuis janvier, a révélé mercredi une enquête, la faiblesse de la demande ajoutant aux craintes que la deuxième économie de la région, l’euro, se soit contractée au deuxième trimestre.

L’indice final des directeurs d’achats (PMI) HCOB France pour le secteur des services, compilé par S&P Global, est tombé à 48,0 contre 52,5 le mois précédent, ce qui correspond à une estimation préliminaire antérieure.

Tout nombre supérieur à 50 points indique une expansion de l’activité.

“Il se pourrait bien que le PIB en France baisse au deuxième trimestre, car le secteur des services représente la plus grande part de la production économique française”, a déclaré Norman Liebke, économiste à la Hamburg Commercial Bank AG (HCOB).

La production a été entravée par un ralentissement accéléré de la demande, selon l’enquête, ajoutant que les gestionnaires interrogés ont cité la hausse des coûts du crédit, l’inflation et la réticence croissante des clients comme raisons du ralentissement.

La banque centrale française avait déclaré le mois dernier que l’économie était sur la bonne voie pour éviter une récession cette année alors que les pressions inflationnistes s’atténuaient, même si la croissance ne reprendrait que progressivement au cours des deux prochaines années.

Il a déclaré que l’économie française augmenterait de 0,1% au cours du trimestre en cours par rapport aux trois mois précédents et de 0,2% aux troisième et quatrième trimestres.

(Reportage par Tassilo Hummel; Montage par Toby Chopra)