Quatre anciens officiels de football d’Allemagne et de Suisse ont reçu ensemble près d’un million de francs suisses (1,1 million de dollars) à la suite d’un procès pour fraude infructueux dans la nation alpine.

Ils ont été accusés d’avoir fait des paiements corrompus pour garantir la Coupe du monde 2006 pour l’Allemagne.

La essai a échoué l’année dernière car la plupart des accusés n’ont pas pu assister à une audience en raison de la pandémie de coronavirus. En raison du retard, l’affaire a été classée car trop de temps s’était écoulé depuis que les crimes auraient été commis.

Les procureurs suisses ont été sévèrement critiqués pour avoir mis trop de temps à porter l’affaire en justice, les enquêtes ayant débuté en 2015.

Les anciens responsables du football allemand Theo Zwanziger, Horst Schmidt et Wolfgang Niersbach, ainsi que l’ancien secrétaire général de la FIFA Urs Linsi, avaient nié les accusations.

Vendredi, le Tribunal fédéral suisse a accepté de payer ses frais de justice et dommages-intérêts, une somme s’élevant à près d’un million de francs suisses.

« Cela montre une fois de plus qu’une éventuelle condamnation ne pouvait être autre chose qu’un acquittement », a déclaré le ressortissant suisse Linsi dans un communiqué. « Le fait qu’il ait fallu plus d’un an pour parvenir à cette décision est un autre chapitre indigne de l’histoire de la justice pénale fédérale. »

Une affaire distincte contre l’ancienne légende du jeu allemande Franz Beckenbauer a été abandonnée parce qu’il souffrait de problèmes de santé.

L’instance dirigeante du football mondial, la FIFA aussi abandonné ses audiences internes dans le cas parce que le temps de traitement est écoulé.

READ  La France accuse l'organisateur présumé d'une gigantesque fête du Nouvel An
swissinfo.ch/mga