La Suisse dépasse les objectifs de proportion de véhicules électriques et hybrides sur ses routes. Clé de voûte/Cyril Zingaro

Les entreprises privées de l’automobile, de l’électricité et de l’immobilier ont accepté de soutenir les plans du gouvernement suisse visant à accroître l’adoption de véhicules entièrement électriques et hybrides rechargeables.

Ce contenu a été publié le 16 mai 2022 – 15:47

swissinfo.ch/mga

L’initiative public-privé vise à porter la proportion de véhicules verts à 50 % d’ici 2025. Actuellement, environ 25,5 % des véhicules circulant sur les routes suisses sont des modèles électriques rechargeables.

Le consortium s’est également engagé à augmenter rapidement le nombre de bornes de recharge publiques de 7 150 à 20 000 au cours des trois prochaines années.

En outre, les 59 entités du secteur commercial et public étudieront les moyens de mieux mettre en œuvre un réseau national de recharge des véhicules électriques dans les stations-service, les maisons, les lieux de travail et sur la route.

Il s’agit de la dernière étape du plan gouvernemental « Feuille de route pour la mobilité électrique » qui a atteint son premier objectif d’avoir 15 % de véhicules électriques sur la route.lien externe d’ici 2022 un an plus tôt.

Mobilité et voitures électriques, protagonistes de la nouvelle loi environnementale proposée par le gouvernement, présentée en décembre dernierlien externequi vise à réduire de moitié les émissions de gaz à effet de serre de la Suisse d’ici 2030 par rapport aux niveaux de 1990.

En vertu de la nouvelle loi, le gouvernement souhaite imposer une limite d’émissions de CO2 plus stricte pour les véhicules, conformément aux règles de l’UE, et pénaliser les importateurs de voitures s’ils ne respectent pas les nouveaux objectifs. Plus d’un cinquième de toutes les voitures neuves livrées en Suisse l’année dernièrelien externe c’étaient des modèles électriques ou hybrides.

Malgré ces efforts, les progrès de la Suisse en matière de réduction des émissions de carbone restent à la traîne. En 2020, les émissions de CO2 des voitures neuves n’ont pas atteint leurs objectifslien externe malgré une réduction des déplacements en voiture pendant la pandémie.

Fin 2020, les émissions globales de gaz à effet de serre étaient en baisse de 19 % par rapport aux niveaux de 1990, manquant de peu l’objectif de 20 %.lien externe malgré les fermetures pandémiques et un hiver exceptionnellement chaud.

Conforme aux normes JTI

Conforme aux normes JTI

En savoir plus: SWI swissinfo.ch certifié par la Journalism Trust Initiative

READ  Projet de loi 96: le Québec est «frustré» par le multiculturalisme, déclare le ministre dans un discours en France