Klyushin s’est plaint de son traitement dans la prison de haute sécurité en Suisse. Pierre angulaire / Laurent Gilliéron

Les autorités suisses ont rejeté une tentative de Moscou d’extrader un homme d’affaires russe pris dans une bataille d’extradition entre la Russie et les États-Unis.

Ce contenu a été publié le 30 août 2021 – 11:57

swissinfo.ch/mga

Vladislav Klyushin est détenu en Suisse depuis mars pour une arrestation aux États-Unis l’accusant d’espionnage industriel, c’est-à-dire de piratage d’entreprises américaines pour voler des données.

Klyushin possède M13, une société russe qui propose des services de surveillance des médias et de cybersécurité. Son site Web indique que ses clients incluent l’administration présidentielle et le gouvernement russes.

Son arrestation en Suisse a été signalée pour la première fois par le média d’investigation Gotham City en juin, quelques jours avant que le président américain Joe Biden ne rencontre son homologue russe Vladimir Poutine à Genève pour des entretiens de haut niveau.

Actuellement, Klyushin se bat contre la décision de l’extrader vers les États-Unis. Mais lundi, le Indicateur quotidien Le journal a rapporté que le ministère suisse de la Justice avait rejeté une tentative d’extradition russe rivale le 12 août.

L’agence de presse suisse Keystone/SDA rapporte que la demande d’extradition russe a été déposée le 7 avril, quelques jours avant la demande américaine du 19 avril.

Le ministère de la Justice a déclaré avoir rejeté la demande de la Russie car les crimes dont Moscou accuse Klyushin sont incompatibles avec le code pénal suisse.

Klyushin est détenu dans un établissement à sécurité maximale du sud-ouest de la Suisse et a été arrêté peu de temps après avoir atterri dans son jet privé avec sa famille pour des vacances en Suisse.

Son avocat dit à l’Anzeiger TagesLien externe que Klyushin n’est pas content d’être entouré de gardes lourdement armés à la prison et qu’il pense que la tentative d’extradition des États-Unis est motivée par des considérations politiques.

READ  Brexit news: les expatriés britanniques vont sauver des milliers de personnes après que la France a abandonné la règle post-Brexit | Royaume-Uni | informations