Par Brenna Hughes Neghaiwi

ZURICH (Reuters) – La Suisse est prête à offrir les services de ses bons offices pour accueillir des réunions internationales ou aider aux pourparlers de paix sur la situation en Afghanistan, ont déclaré vendredi des responsables du ministère des Affaires étrangères.

« La Suisse reste prête à offrir ses bons offices, c’est-à-dire une offre permanente », a déclaré à la presse Johannes Matyassy, ​​directeur adjoint du Département fédéral des affaires étrangères, lors d’une conférence de presse.

« Mais ici, il est très important d’ajouter : c’est aussi longtemps que les autres parties concernées le veulent », a-t-il ajouté. La Suisse neutre a fourni des services de médiation liés à l’Afghanistan dans le passé et agit en tant qu’intermédiaire en Iran.

Vendredi également, le ministère des Affaires étrangères a déclaré que le pays avait organisé un vol charter vers l’Ouzbékistan pour soutenir le transport aérien des personnes évacuées d’Afghanistan.

« Le 21 août 2021, un avion SWISS se rendra à Tachkent pour récupérer des personnes précédemment évacuées de Kaboul. L’avion amènera des citoyens suisses et des personnes de différents pays en Europe », a déclaré le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.

L’avion SWISS de 300 places sera expédié avec du personnel médical et 1,3 million de masques à bord pour se protéger contre le COVID-19, a indiqué le ministère.

Plusieurs pays de l’OTAN ont proposé vendredi de maintenir l’aéroport de Kaboul ouvert pour les évacuations au-delà de la date limite actuelle du 31 août, alors que le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, a souligné les défis pour amener les gens à l’aéroport en Afghanistan en premier, affirmant que cela était « urgent ». « .

READ  Les amateurs d'art martial de l'Égypte ancienne regardent le statut olympique

(Reportage par Brenna Hughes Neghaiwi; Montage par Emma Farge)