L’innovation est au cœur du pavillon suisse à l’Expo 2020 à Dubaï. Les organisateurs espèrent qu’il débouchera sur de nouvelles collaborations dans les domaines commercial, scientifique et pédagogique. Mais les Suisses ont été critiqués pour avoir participé à un événement qui laisse une empreinte carbone importante hébergé par un pays responsable de fortes émissions de carbone.

Ce contenu a été publié le 22 décembre 2021 – 14:57

Dante Larini, Swissnex Mobile Project Manager à l’Expo 2020, a déclaré à swissinfo.ch : « Nous avons différents programmes de recherche avec le Liban et l’Égypte, par exemple, et il y a eu une série de conférences avec le pavillon indien sur la durabilité dans l’espace. Puis une délégation d’experts spatiaux indiens a visité le centre spatial de l’EPFL (à Lausanne, Suisse) ».

Controverses

L’exposition se concentre sur trois thèmes principaux : la durabilité, conformément aux objectifs de développement durable des Nations Unies, la mobilité intelligente et les opportunités pour un avenir meilleur. Cependant, l’Expo 2020 a été entachée de nombreuses controverses. Les critiques ont souligné l’énorme empreinte carbone de l’hôte. Les Émirats arabes unis (EAU) dépendent fortement des exportations de pétrole et de gaz – 30% de leur produit intérieur brut. De plus, les Émirats arabes unis ont l’une des émissions de carbone par habitant les plus élevées au monde. « Venir ici et prendre l’avion a un coût en termes d’empreinte carbone, mais le bénéfice de notre présence ici doit également être pris en compte », explique Larini.

READ  Los Angeles enregistre le plus grand nombre de cas quotidiens de nouveaux coronavirus - Date limite

La Suisse a également été critiquée pour ne pas en faire assez pour freiner le changement climatique. En juin 2021, les Suisses ont rejeté aux urnes une nouvelle loi CO2 qui aurait réduit leurs émissions. Larni dit que les programmes de l’Expo 2020 visent à trouver des solutions à ces problèmes : « Nous nous concentrons beaucoup sur l’économie circulaire et les déchets. En effet, la Suisse est connue comme une forte nation de recyclage, mais nous sommes aussi l’un des pays qui produit le plus de déchets par habitant ».